Avro Lancaster

Le Lancaster était le dernier et le meilleur des trois avions quadrimoteurs à servir dans la RAF pendant la Seconde Guerre mondiale.

C’était l’arme idéale pour Sir Arthur Harris, commandant du Bomber Command, car il combinait d’excellentes caractéristiques de vol, de vitesse et de rayon d’action avec la capacité de transporter des bombes de taille et de poids très importants ; en fait, aucun autre avion n’était capable de transporter le « Grand Slam » de 10 tonnes de taille et de poids considérables.

Plus de 7 000 Avro Lancaster ont été construits jusqu’à la fin de la guerre, et ils ont été extrêmement actifs, tant par l’énorme quantité de bombes qu’ils transportaient que par la précision atteinte contre des cibles précises, comme le cuirassé allemand Tirpitz, coulé en novembre 1944, et la célèbre attaque Dam Buster qui a conduit à la destruction de trois barrages dans la vallée de la Ruhr en mai 1943 (la légendaire opération Chastise).

Les différentes versions développées ne présentent pas de différences majeures, à l’exception du Mk II, motorisé par des moteurs radiaux Hercules, dans le but de pallier la demande excessive de Merlin, qui équipait tous les grands avions des rangs de la RAF.

L’Avro Lancaster était un grand avion quadrimoteur à aile moyenne. Avro lancaster. Les empennages verticaux étaient divisés et les hélices étaient soit radiales soit en ligne, selon la version. Le bombardier a été développé en de nombreuses versions, toutes assez similaires et différant principalement par les moteurs utilisés.

Allez plus loin  Amiot 143

Principales variantes de Lancaster

  • B.I : première version du Lancaster équipée de moteurs Rolls-Royce Merlin XX ; au cours de la production, cette version a subi quelques modifications, par exemple les moteurs ont été remplacés par des Merlin 22 ou 24 et quelques changements ont été apportés au cockpit, tout en gardant la même désignation.
  • B.I Special : 32 avions modifiés pour transporter les premières bombes super lourdes « Tallboy » et « Grand Slam ». Les tourelles défensives ont été retirées pour réduire le poids et améliorer l’aérodynamisme, les portes de la soute ont été modifiées pour le Tallboy et le Grand Slam a dû être complètement retiré.
  • PR.1 : B1 modifié pour la photo-reconnaissance
  • B.I (FE) : La variante FE (Far East) a été créée en préparation des opérations de guerre contre le Japon dans le Pacifique. Les modifications comprenaient des systèmes radio et radar, des équipements de sauvetage en mer, la peinture (entre autres, toute la peinture rouge a été retirée pour éviter toute confusion avec l’insigne national japonais), et un réservoir de carburant de 400 gallons a été ajouté à la soute.
  • B.II : version équipée de moteurs Bristol Hercules (Hercules Vi ou XVI). De nombreuses modifications non officielles ont été apportées au sol, comme l’installation de mitrailleuses à tir vers le bas pour se défendre contre les attaques des chasseurs de nuit de la Luftwaffe équipés de l’armement « Schrage Musik ».
  • B.III : variante produite en parallèle avec le B.I et extérieurement indiscernable, la différence étant l’adoption des moteurs Merlin produits aux USA par Packard.
  • B.III Spécial : 23 unités modifiées pour les attaques « Dam Buster », suppression des portes de la soute à bombes, installation des lumières utilisées pour évaluer avec précision la hauteur au-dessus de l’eau et création du dispositif qui fait tourner la bombe avant de la libérer.
  • A.S.R.III/ASR.3 : version modifiée pour les opérations de sauvetage maritime
  • GR.3/MR.3 : B.III modifié pour la reconnaissance maritime
  • B.IV : augmentation de l’envergure, adoption de la nouvelle tourelle Boulton Paul F armée de deux mitrailleuses Browning 12,7 mm, modification du vitrage du nez. En raison de ses nombreuses et importantes modifications, cette variante a également été appelée Lincoln B.1.
  • B.V :plus grande envergure, moteurs Merlin 85, également connu sous le nom de Lincoln B.2
  • B.VI : neuf avions B.III modifiés avec des moteurs Merlin 85/87 avec turbocompresseurs à deux étages pour améliorer les performances à haute altitude. Le B.VI pouvait atteindre une vitesse de 505 km/h à une altitude de 5550 mètres et avait une masse au décollage de 29 500 kg, avec une altitude maximale de 8690 mètres.
  • B.VII : dernière version produite en série ; la tourelle avant arrière était plus avancée que les autres versions, la position arrière était armée de quatre mitrailleuses 7,7 mm au lieu de deux 12,7 mm, la tourelle arrière Martin était armée de deux Browning Mark II 12,7 mm avec une vitesse de sortie des balles plus élevée.
  • B.X : une version dérivée du B.III, produite au Canada avec des indications, des instruments et un système électrique américains.
  • B.XV : Version construite au Canada identique au B.IV/Lincoln B.1 et connue sous le nom d’Avro Lincoln XV.

Laisser un commentaire