Hawker Hurricane

Le Hawker Hurricane a marqué la transition de la RAF des biplans, dont la manœuvrabilité était l’atout principal, vers les monoplanes, dont les principales caractéristiques étaient la vitesse horizontale et ascendante et un armement plus lourd.

Conçu par Sidney Camm, ce chasseur, ainsi que le Spitfire, a supporté le gros de la bataille d’Angleterre, bien qu’il se soit avéré inférieur au meilleur chasseur allemand de l’époque, le Messerschmitt 109, et à l’avion Supermarine.

Au moment de la chute de la France, le Fighter Command avait la plupart de ses escadrons équipés de Hurricanes, et à ce moment dramatique, le chasseur a pu révéler tout son potentiel, ainsi que son exceptionnelle robustesse.

Après l’état d’urgence, le Hawker Hurricane est progressivement remplacé par d’autres avions dans le rôle de chasseur pur, spécialisés dans les opérations d’attaque au sol ; une version particulière, le IId, armé de deux canons de 40 mm pour les opérations antichars, gagne le surnom d' » ouvre-boîte  » et devient le cauchemar de Rommel en Afrique du Nord.

Le Hawker Hurricane était un monoplan monomoteur à train d’atterrissage rétractable et à moteur en ligne. Hawker hurricane. Sa cellule était en métal et son revêtement en toile, à l’exception de l’avant du fuselage, qui était entièrement métallique.

Principales variantes du Hawker Hurricane

  • Première série Hurricane Mk I : les livraisons des premiers exemplaires ont commencé en décembre 1937. Les premiers exemplaires étaient équipés d’une hélice bipale en bois, d’une roue de queue rétractable et d’ailes à armature métallique recouvertes de toile (1/32 hawker hurricane decals). La taille du gouvernail a dû être augmentée et la roue de queue est devenue fixe : 1/32 hawker hurricane mk iic. Les premiers exemplaires n’avaient pas de blindage ni de réservoirs autostabilisateurs, et utilisaient un anneau métallique sur le tableau de bord comme système de visée, que le pilote devait aligner avec une encoche correspondante sur le capot moteur. Dès la mi-1939, les collimateurs à réflexion GM2 ont commencé à être adoptés. 1/32 hawker hurricane model kit. Les avions produits avec des numéros de série jusqu’à « K » étaient équipés de moteurs Rolls Royce Merlin C de 1 029 ch, à partir de la série « L », le Merlin II de 1 030 ch était monté. L’armement se composait de 8 mitrailleuses Browning 7,7 mm disposées en deux groupes de 4, un pour chaque aile : (Hawker hurricane 1/32). L’armement s’est rapidement avéré insuffisant, notamment pour faire face aux avions bimoteurs de la Luftwaffe, et a été rapidement amélioré, d’abord avec 12 canons de 7,7 mm, puis avec 4 canons Hispano de 20 mm. Hawker hurricane 1/32 fly. En revanche, le Hurricane construit sous licence à Belcio était équipé de mitrailleuses lourdes Browning 12.7.
  • Dernière série de l’Hurricane Mk I : plusieurs modifications ont été introduites dès 1939 : (Hawker hurricane 1/32 model). Le moteur devient un Merlin III couplé à des hélices métalliques Havilland ou Roto à régime constant. Des ailerons ont été introduits pour tirer parti de la poussée d’échappement. Un revêtement d’aile métallique a remplacé la toile des premières versions : Hawker hurricane 1/32 revell. À partir de mai 1940, quelque 30 kilogrammes de blindage ont été ajoutés pour protéger le pilote à l’arrière et à l’arrière de la tête, et un pare-brise blindé a également été introduit. Un équipement IFF, une nouvelle antenne et une nouvelle radio ont été installés.
  • Hurricane Mk II : la caractéristique de la série Mk II était le moteur Merlin XX avec turbocompresseur à deux vitesses, une puissance de 1 280 ch et une augmentation considérable des performances à des altitudes supérieures à 5 000 mètres, grâce au surcompresseur. L’admission d’air pour le carburateur était d’une nouvelle conception et le radiateur de refroidissement du moteur était nettement plus grand.
    • Hurricane IIA Série 1 : les premiers exemplaires de la série ont été obtenus en montant le nouveau Merlin XX directement sur un Hurricane MkI, les appareils ainsi obtenus ont été désignés Mk IIA Series I et sont entrés en service en septembre 1940, à temps pour prendre part aux phases les plus passionnantes de la bataille d’Angleterre.
    • Hurricane IIA série 2 (Hurricane IIB) : cette version avait deux types d’ailes, l’une dotée d’un armement de 12 canons Browning 7,7 mm, tandis que l’autre avait quatre canons Hispano 20 mm (Hawker hurricane cockpit). A partir d’avril 1941, ces appareils ont été rebaptisés Hurricane Mk IIB avec quelques modifications mineures, l’une concernant le type de suspension utilisé sur la roue de queue et une autre concernant le pont d’hélice, qui était plus profond sur les exemplaires ultérieurs.
    • HurricaneIIB Trop : version « tropicalisée », spécialisée pour une utilisation en Afrique du Nord avec l’introduction d’un filtre dans l’entrée d’air du carburateur et d’un kit de survie du pilote.
    • Hurricane IIC : à partir de juin 1941, l’Hurricane armé des 4 canons Hispano est rebaptisé IIC : Hawker hurricane engine. La forme des ailes est légèrement modifiée et des crochets sont installés pour transporter des bombes supplémentaires ou des réservoirs de carburant. Hawker hurricane for sale. À la fin de l’année 1941, les performances de l’Hurricane en tant que chasseur pur étaient inférieures à celles du pariclasse allemand et les appareils étaient principalement utilisés pour des missions d’attaque au sol.
    • Hurricane IID : version tactique, d’appui antichar, armée d’un canon de 40 mm sur chaque aile au lieu de mitrailleuses ou de canons de 20 mm : (Hawker hurricane mk iic 1/32). Cette variante a connu un grand succès, notamment en Afrique du Nord, y compris contre les véhicules blindés de l’Axe, ce qui lui a valu le surnom de « Flying Can Opener » : (Hawker hurricane mk iv). Cette version a également introduit une protection passive accrue pour le pilote, le moteur et le radiateur. Hawker hurricane rc. L’arme de choix était un canon Vickers S de 15 coups. L’augmentation de poids introduite par la protection et l’armement supplémentaires n’a pas eu d’effet significatif sur les performances de l’avion.
    • Hurricane IIE : de nombreuses modifications des ailes ont été envisagées, mais elles ont finalement justifié un changement de numérotation des versions, les exemplaires déjà construits étant désignés Hurricane Mk IV.
    • Hurricane T.IIC : version d’entraînement biplace, seuls deux exemplaires ont été construits, directement dérivés de la version IIC, tous deux destinés à l’armée de l’air perse.
    • Hurricane MkIII : La version Mk III était motorisée par le moteur Packard, c’est-à-dire le Rolls Royce Merlin construit sous licence aux USA. Au moment de sa mise en production, la pénurie de moteurs Rolls Royce avait été résolue, de sorte que cette version n’a pas été mise en production.
    • Hurricane Mk IV : version utilisée principalement en attaque au sol, avait des ailes modifiées pour l’expérience et pouvait notamment transporter deux bombes, deux canons de 40 mm ou huit roquettes RP-3 « 60 pounder ».
    • Hurricane Mk V : version à 32 moteurs Rolls Royce Merlin avec hélice métallique à 4 pales. Un nombre limité a été construit, car le Hawker Typhoon, plus moderne, avait été mis en production comme chasseur-bombardier.
    • Hurricane Mk X : version construite sous licence au Canada par la Canadian Car and Foundry Co Ltd. Le moteur était un Packard Merlin 28, l’hélice était une hélice à vitesse constante Hamilton Standard : (Hawker hurricane vs spitfire). Il était armé de 8 mitrailleuses de 7,7 mm dans les ailes, 490 ont été construites au total.
    • Hurricane Mk XI : version construite au Canada, sous licence ; 150 construits.
    • Hurricane Mk XII : version chasseur-bombardier à moteur Packard Merlin 29, construite au Canada : Hawker hurricane vs spitfire comparison. L’armement initial était de 12 mitrailleuses de 7,7 mm, mais il a été modifié par la suite en 4 canons de 20 mm.
    • Hurricane Mk XIIA : version chasseur-bombardier à moteur Packard Merlin 29, construite au Canada : Hawker hurricane vs spitfire performance. Il était armé de 12 mitrailleuses de 7,7 mm.
    • Sea Hurricane Mk IA : Le Hurricane I modifié par General Aircraft Limited, pouvait être lancé à partir d’une catapulte montée à bord de navires marchands, atterrissant sur des bases terrestres ou le pilote devait sauter en parachute et être ensuite récupéré en mer. Cinquante ont été construits et utilisés huit fois, abattant six avions ennemis avec la perte d’un pilote.
    • Sea Hurricane Mk IB : version avec point d’attache de catapulte et crochet d’arrêt, pouvait opérer à bord de porte-avions ou être lancé d’une catapulte installée sur des navires marchands, ces navires marchands avaient une plate-forme suffisante pour leur permettre d’atterrir. Les Sea Hurricane IB ont été déployés à bord du HMS Furious.
    • Sea Hurricane Mk IC : version avec accouplement de catapulte et crochet d’arrêt et armée de quatre canons de 20 mm : Hawker hurricane vs spitfire specs. En février 1942, 400 appareils de ce type ont été produits, tous convertis à partir de Mk Is basés au sol.
    • Sea Hurricane Mk IIC : une version dérivée du Mk IIC terrestre, équipée d’un coupleur de catapulte et d’un crochet d’arrêt et de tous les équipements pour un usage naval : (Hawker hurricane vs supermarine spitfire). Au total, 400 exemplaires ont été construits, tous convertis à partir d’exemplaires terrestres, qui étaient principalement utilisés à bord de porte-avions d’escorte : (Hawker hurricane walkaround). Le moteur était un Merlin XX capable de produire 1450 chevaux à 1900 mètres et 1435 à 3400 mètres : Hawker hurricane watch. La vitesse maximale de l’avion était de 550 km/h à une altitude de 6700 mètres.
    • Sea Hurricane Mk XIIA : exemples obtenus à partir de la modification de Mk XIIA canadiens, convertis avec installation d’un attelage de catapulte et d’un crochet d’arrêt.
    Allez plus loin  Nakajima B6N Tenzan

Laisser un commentaire