Apocalypse : Seconde Guerre mondiale

Après plusieurs années de production, l’ambitieux documentaire Apocalypse : Seconde Guerre mondiale, présenté en six épisodes saisissants, est sorti.

Les responsables de sa création ont opté pour la tâche ardue et minutieuse de restaurer et de colorer des heures et des heures de contenu audiovisuel inédit, avec l’aspiration de créer le documentaire définitif sur la Seconde Guerre mondiale, avec un accent particulier sur le réalisme, l’immersion et l’objectivité qui pourraient être considérés comme inédits.

Près de 80% du contenu audiovisuel est totalement inédit et nous donne la possibilité d’accéder pleinement à l’une des périodes historiques les plus sombres de l’histoire : la Seconde Guerre mondiale. Ce contenu a été enregistré par des soldats, des civils et des journalistes de l’époque.

Il convient de noter que la variété ou la qualité de certains contenus audiovisuels que les producteurs ont réussi à réunir est parfois surprenante, enlevant le voile de distance qui nous a permis de nous isoler de situations très sanglantes, nous éloignant ainsi émotionnellement d’un conflit que l’humanité connaît bien mais sous l’angle de la froideur que lui confère le passage inévitable des années.

Apocalypse : World War II se présente sous la forme de six épisodes documentant l’ensemble du conflit mondial, de la montée au pouvoir d’Adolf Hitler en Allemagne dans les années 1930 aux brutauxNbombardements nucléaires des villes japonaises d’Hiroshima et Nagasaki en 1945.

Allez plus loin  Dix faits de la Seconde Guerre mondiale que vous ne connaissez peut-être pas

L’ambition de ce documentaire de référence fait que les six épisodes de 46 minutes se déroulent à un rythme frénétique, sans pour autant négliger un niveau de détail plus que considérable : applaudissements pour les scénaristes ! Parmi les séquences anecdotiques les plus marquantes, on trouve la vision d’un Troisième Reich en temps de paix avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale ou des scènes sinistres d’un Hitler souriant avec des enfants et jouant avec des chiens.

L’une des caractéristiques qui peuvent distinguer Apocalypse : World War II des autres documentaires sur le conflit est son approche neutre du récit des événements (Apocalypse seconde guerre mondiale). La tentation n’est pas grande de tomber dans un récit simpliste raconté exclusivement du côté des Alliés victorieux ;

Des récits du côté allemand sont ajoutés, et les atrocités commises par toutes les parties sont enregistrées, dans le but de projeter le coût humain réel de chaque nation impliquée dans la Seconde Guerre mondiale : des camps de concentration nazis aux tortures et viols perpétrés par les Soviétiques et les Japonais, en passant par l’utilisation du phosphore et du napalm contre des cibles civiles à Dresde et Tokyo par les Britanniques et les Américains.

Les réalisateurs du documentaire Apocalypse : World War II sont déjà conscients des horreurs du fascisme pendant la Seconde Guerre mondiale et tentent plutôt de présenter à l’échelle mondiale les pires atrocités que l’humanité a commises contre elle-même, plutôt que de se concentrer exclusivement sur les camps de la mort.

Allez plus loin  Des armes surprenantes utilisées pendant la Seconde Guerre mondiale

Dans ce documentaire sur la Seconde Guerre mondiale, la simple présentation des faits a été jugée suffisante pour présenter les maux dont on parle habituellement lorsqu’on raconte la guerre, mais en insistant sur le fait qu’il n’y a pas de véritables gagnants au bout du compte.

C’est difficile à comprendre car en six épisodes, on aurait eu le temps d’approfondir un peu plus ces événements historiques importants. Au contraire, l’accent est mis sur la France et Charles de Gaulle, peut-être parce qu’il s’agit d’une production française.

Apocalypse : World War II est particulièrement remarquable pour avoir atteint un niveau d’intensité rarement vu auparavant dans un documentaire sur la Seconde Guerre mondiale. Parfois, le spectateur trouve presque incroyable que quelqu’un ait pu enregistrer certaines des scènes de ce documentaire à l’époque, comme l’impact d’un pilote kamikaze japonais sur un navire de guerre américain ou l’impact destructeur d’une fusée V1 allemande sur un immeuble d’habitation de Londres.

Enfin, Apocalypse : World War II se distingue par le fait qu’il adopte également un point de vue humain qui cherche à humaniser un conflit parfois déshumanisé par l’abstraction de l’ampleur des morts survenues. La mort, la guerre et l’occupation n’affectent pas les nations, mais les individus, et ce documentaire l’a parfaitement compris.

Allez plus loin  731ème Escadron

Sans aucun doute un chef-d’œuvre que tout amateur de la Seconde Guerre mondiale (et de l’histoire en général) ne devrait pas manquer.

Laisser un commentaire