Kawasaki Ki-61 Hien

Le Kawasaki Ki-61 Hien était si différent des autres avions japonais que lorsque les Alliés l’ont vu pour la première fois, ils ont pensé qu’il s’agissait d’une copie d’un appareil allemand ou italien.

La seconde hypothèse était la moins irréaliste, car le Japon, comme l’Italie, avait obtenu de l’Allemagne la licence de production de l’excellent moteur DB 601 à refroidissement liquide et, par conséquent, avait la possibilité de concevoir et de construire son premier chasseur à moteur en ligne.

L’avion avait été demandé par les autorités japonaises, impressionnées par les succès remportés en Europe par les chasseurs à moteur en ligne, et comme aucun moteur de ce type n’était disponible pour un projet national, elles se sont tournées vers leurs alliés de l’Axe pour obtenir de l’aide.

La conception était excellente et l’avion s’est avéré être un casse-tête pour les chasseurs américains : (Kawasaki ki-61 hien). Cependant, elle n’était pas sans problèmes, principalement en raison du manque de fiabilité du moteur, qui était manifestement une mauvaise copie.

Allez plus loin  HMS Hood

Le Kawasaki Ki 61 Hien était un monoplan à aile basse et à train d’atterrissage rétractable, propulsé par une version du moteur allemand Daimler Benz 601 produite sous licence. Dans le code d’identification allié, l’avion était appelé Tony.

Principales variantes du Kawasaki Ki-61 Hien

  • Ki-61 : prototype construit à 12 exemplaires.
  • Ki-61-I-Ko : première version de production, équipée d’un train d’atterrissage entièrement rétractable, de deux mitrailleuses Type 89 de calibre 7,7 mm dans les ailes et de deux mitrailleuses Ho-103 de 12,7 mm dans le capot moteur, synchronisées pour tirer à travers le disque de l’hélice ; cette version pouvait emporter un réservoir de carburant amovible supplémentaire de 151 litres ou une pompe.
  • Ki-61-I-Otsu : deuxième version de production, apporta quelques modifications, dont une au mécanisme de rétraction de la roue de queue, qui s’était avéré peu fiable ; les deux mitrailleuses légères montées sur les ailes furent remplacées par deux Ha-103 de 12,7 mm.
  • Ki-61-I-Hei : version en production en même temps que l’Otsu, la seule différence réside dans l’armement alaire, qui sur le Hei comprenait deux canons Mauser MG 151/20 de 20 mm.
  • Ki-61-I-Tei : version de chasse pure armée de deux mitrailleuses Ho-103 de 12,7 mm synchronisées pour tirer à travers le disque de l’hélice et de deux canons Ho-5 de 20 mm dans les ailes.
  • Ki-61-I-KAId : variante intercepteur armée de deux mitrailleuses de 12,7 mm et de deux canons de 30 mm dans les longerons d’ailes.
  • Ki-61-I-w.c.e.s.Version expérimentale équipée d’un système d’évaporation similaire au Heinkel 11, elle était plus rapide que le Ki-61 standard, atteignant 630 km/h en vol horizontal.
  • Ki-61-II : prototype avec moteur Kawasaki Ha-140 de 1 500 ch, premier vol en décembre 1943.
  • Ki-61-II-KAI : Version de pré-production dans laquelle, après des problèmes de stabilité, l’aile du Ki-61-I-Tei a été réutilisée ; 30 exemplaires ont été construits.
  • Ki-61-II-KAIa : version armée de deux mitrailleuses de 12,7 dans les ailes et de deux canons de 20 mm dans le fuselage.
  • Ki-61-II-KAIb : version armée de 4 canons de 20 mm
  • Ki-61-III : prototype avec quelques modifications du fuselage arrière et du cockpit, utilisé plus tard dans le développement du Kawasaki Ki-100.

Laisser un commentaire