MP40

Sommaire

Le MP40(Maschinenpistole 40 – Machine Gun 40) était un pistolet-mitrailleur chambré pour la cartouche 9x19mm Parabellum, développé et utilisé par l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale.

Histoire

Conçu en 1938 par Heinrich Vollmer d’après son prédécesseur, le MP 38, il a été largement utilisé par les fantassins (notamment les chefs de section et d’escouade) et les parachutistes sur les fronts est et ouest, ainsi que par les équipages des véhicules blindés de combat.

Ses caractéristiques avancées et modernes en ont fait le favori des soldats et l’ont rendu populaire dans les pays de diverses régions du monde après la guerre.

Les Alliés l’ont souvent surnommé le « Schmeisser », en référence à Hugo Schmeisser, qui a conçu le MP 18, bien qu’il n’ait pas été impliqué dans la conception ou la production du MP40 : (Mp40 warzone). D’autres variantes de l’arme comprenaient le MP 40 / I et le MP 41. De 1940 à 1945, environ 1,1 million de pièces ont été produites par Erma Werke.

Le MP40 était un descendant du MP38, les différences se situant au niveau du coût de production. Ces modifications sont le résultat de plusieurs essais avec des milliers de MP38 (en service depuis 1939), utilisés pendant l’invasion de la Pologne.

Allez plus loin  Akagi

Les modifications ont été intégrées dans une version intermédiaire (MP38/40), et ont ensuite été utilisées dans la production initiale de la version MP40. Plus d’un million d’exemplaires de toutes les versions ont été produits pendant la guerre.

Le MP40 était généralement appelé le Schmeisser, du nom du concepteur d’armes Hugo Schmeisser. Si Hugo Schmeisser n’a pas conçu le MP40, il a participé à la conception du MP41 et du Sturmgewehr 44.

Et Schmeisser ne travaillait pas pour le fabricant Erfurter Maschinenfabrik (ERMA), mais pour Haenel. Le concepteur du MP38 et du MP40 était Heinrich Vollmer.

Spécifications

Le MP38 se distinguait facilement du MP40 par sa construction en acier usiné, et par quelques autres différences, comme le chargeur à gauche, et sa crosse en bois, semblable à celle d’un fusil, alors que le MP40 était fait de plaques d’acier estampées, d’un chargeur vertical et d’une crosse pliante. Le MP40/II était une version expérimentale avec un chargeur de 64 balles.

La conception avait, sous forme d’emboutissage et de filage, une tendance pour l’époque, et le but était de réduire les coûts. Sa faible cadence de tir, pour une mitrailleuse ou un pistolet-mitrailleur portatif, en faisait une meilleure arme de tir que la Thompson américaine. Il n’avait pas de sélecteur de tir et ne pouvait être tiré qu’en rafales (automatique).

Allez plus loin  Fairey Barracuda

La crosse se replie vers le bas et l’avant, ce qui facilite le transport et l’utilisation par les parachutistes.

Sous le canon, juste à côté de la bouche, se trouvait une saillie destinée à un autre usage : lorsqu’elle était utilisée par des soldats embarqués sur des véhicules blindés, tels que le SdKfz 251, ces véhicules comportaient des trous de tir, de sorte qu’en cas de bosse dans la trajectoire, le canon ne sortait pas de ce trou et donc aucun coup de feu n’était tiré à l’intérieur du véhicule, ce qui serait désastreux.

Sa culasse se déplaçait de manière télescopique, en cinq parties, avec le ressort de recul incorporé, et à l’extrémité de la partie porte-percuteur, il y avait un autre ressort logé dans une tige pour absorber les impacts lors du recul.

Le ressort du chargeur s’est rapidement usé, provoquant un blocage de l’arme lorsqu’elle était chargée à fond avec 32 cartouches. Pour contourner le problème, les soldats chargeaient l’arme avec seulement trente ou trente et une cartouches.

Allez plus loin  Ar 234 Charrue

Variantes

PM32 : prototype de mitrailleuse en acier usiné à tir sélectif développé en 1936;PM38 : version simplifiée du MP36, commandée par l’armée allemande en 1938 et mise en service en 1939;PM38/40 : version intermédiaire, résultant de la modification du MP38, pour des raisons de facilité de fabrication et de sécurité;PM40/I : version finale de production, avec des modifications incorporées au MP38/40;PM40/II : version expérimentale, avec un chargeur de 64 balles;MP41 : version hybride, développée par Louis Schmeisser, incorporant le boîtier de verrouillage, le mécanisme de fonctionnement et le loquet du chargeur du MP40 avec la crosse en bois, la détente et le sélecteur de tir du MP28;BD38 : reproduction semi-automatique du MP38, introduite en 2005.

Laisser un commentaire