Kawasaki Ki-32

Le Ki-32 diffère de tous les avions construits par le Japon pendant la Seconde Guerre mondiale, à la seule exception du chasseur Ki-61, par l’adoption d’un moteur à refroidissement liquide.

En effet, contrairement à l’Europe, tous les avions japonais du conflit étaient équipés de moteurs radiaux, soit parce qu’il n’existait pas chez eux de moteur en ligne suffisamment puissant et fiable, soit enfin parce que les avions japonais opéraient principalement au milieu du Pacifique, auquel cas tout choc sur le système de refroidissement aurait signifié la perte de l’avion, celui-ci ne pouvant pas atterrir sur un terrain de secours comme c’était le cas pour les avions utilisés sur le continent.

Quoi qu’il en soit, le Ki 32 était un avion médiocre, précisément à cause du manque de fiabilité du moteur, et n’a été produit en série que jusqu’en 1942, date à laquelle il a été définitivement relégué à l’entraînement. Le Ki 32 était Mary selon le code de reconnaissance allié.

Allez plus loin  Grumman TBF Avenger

Le Kawasaki Ki 32 était un monoplan monomoteur à aile basse, à train d’atterrissage fixe et à moteur à refroidissement liquide.

Principales variantes du Kawasaki Ki-32

  • Ki-32 : seule version produite en série (854 produits) ; la désignation officielle était le bombardier léger monomoteur Type 98 de l’armée.

Laisser un commentaire