Horten Ho 229

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les ingénieurs allemands ont mis au point un certain nombre de conceptions exceptionnelles, dont la plupart n’ont pas été achevées avant la fin de la guerre et dont beaucoup étaient destinées à un échec probable et ont été réalisées par désespoir causé par la défaite imminente.

L’un de ces projets était un biréacteur à deux ailes, le Horten 229, improprement appelé Gotha 229.

Un exemplaire de cet avion remarquable avait été achevé et a été capturé par les Américains, qui ont été étonnés par ses caractéristiques.

Aujourd’hui encore, l’avion est assez fascinant, avec sa forme qui rappelle les avions furtifs américains, bien que la comparaison soit inappropriée.

Cet avion n’avait pas de surfaces de queue et était contrôlé par des surfaces d’ailes.

Les performances de l’appareil auraient probablement été exceptionnelles, dépassant certainement celles de tous les avions à hélice alliés, mais aussi celles de la plupart des premiers jets qui sont apparus : Horten ho 229. Sa vitesse et sa construction en bois l’auraient rendu très difficile à détecter et à intercepter.

Allez plus loin  La route de l'Allemagne vers la Seconde Guerre mondiale

L’armement était particulièrement lourd : quatre canons de 30 mm.

Le Horten Ho 229 était un bombardier bimoteur « tout aile », complètement dépourvu d’empennage et de gouvernail, avec un train d’atterrissage avant de type tricycle. La propulsion était assurée par des turboréacteurs Junkers Jumo 004 de 900 kg de poussée.

Principales variantes de la Horten Ho 229

  • H.IX V1 : premier prototype, planeur non motorisé
  • H.IX V2 : premier prototype équipé de moteurs, propulsé par deux turboréacteurs Junkers Jumo 004B.
  • Ho 229 V3 : version avec prises d’air modifiées, moteurs avancés pour résoudre un problème d’équilibre longitudinal. L’avion était presque complet avec les deux moteurs Jumo 004B déjà installés lorsqu’il a été capturé par les Alliés.
  • Ho 229 V4 : la version de chasseur biplace tout temps est restée en phase de prototype, en cours de construction à l’usine de Friedrichroda, mais à la fin de la guerre, guère plus que la section médiane avait été achevée.
  • Ho 229 V5 : Version de chasseur biplace tout temps qui est restée à l’état de prototype, en cours de construction à l’usine de Friedrichroda, mais à la fin de la guerre, guère plus que la section centrale était achevée.
  • Ho 229 V6 : version finale en configuration de chasseur monoplace tout temps, non achevée.
  • H.IXb : version biplace, proposée pour l’entraînement ou la chasse de nuit, non construite.
  • Ho 229 A-0 : version qui comprenait des simplifications pour simplifier la production du Ho 229 V6, non construit.

Laisser un commentaire