Les héros animaux de la Seconde Guerre mondiale

Bamse, le St Bernard norvégien

Barmse était un saint-bernard qui est devenu la mascotte héroïque des Forces libres norvégiennes pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il était un symbole de liberté pour les Norvégiens pendant la guerre. Le capitaine Erling Hafto a acheté Bamse à Oslo et dès son plus jeune âge, il est devenu marin à bord du baleinier Thorodd.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, le navire dont son capitaine était le capitaine a été réquisitionné par la Marine royale norvégienne et transformé en patrouilleur côtier, basé à Hammerfest. Bamse a été mis en service en tant que membre officiel de l’équipage le 9 février 1940.

Après l’invasion allemande de la Norvège le 9 avril 1940, le patrouilleur Thorodd a fait partie de la défense navale contre la puissante Kriegsmarine allemande et a également été utilisé pour le transport de prisonniers de guerre : (Hero les animaux fantastiques). Peu après la capitulation norvégienne, le Thorodd est l’un des rares navires à avoir réussi à s’échapper en Angleterre.

Le sympathique Bamse encourageait l’équipage du navire et se tenait souvent devant la tourelle centrale pendant les batailles (une coque métallique spéciale avait été construite pour lui). Parmi ses actes héroïques, citons le sauvetage d’un jeune lieutenant-commandant qui avait été attaqué par un homme armé d’un couteau (le brave Bamse le poussa par-dessus bord) et le sauvetage d’un marin tombé à la mer d’une mort certaine par noyade.

Il était également connu pour calmer les esprits à bord, intervenant dans les bagarres entre marins lorsque la tension devenait insupportable. Anecdotiquement, pendant son séjour au Royaume-Uni, Bamse ramassait les marins qui lui faisaient des courbettes dans les cantines et s’assurait qu’ils arrivaient à bon port avant le couvre-feu.

Malgré tous ses mérites, Bamse a fini par devenir la mascotte de la Marine royale norvégienne et, finalement, de toutes les Forces libres norvégiennes. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la photographie iconique suivante (à droite) était utilisée sur les cartes de Noël. Bamse est mort d’une crise cardiaque le 22 juillet 1944. Il a été enterré avec tous les honneurs militaires et des centaines de marins norvégiens, de soldats alliés, d’écoliers et de civils ont assisté à ses funérailles. La Marine royale norvégienne organise tous les dix ans un service commémoratif en son honneur.

Allez plus loin  Harold Barrowclough

Wojtek, l’ours brun perse et polonais

Wojtek était un ours brun trouvé en Iran et adopté par les soldats de la 22e compagnie d’approvisionnement en artillerie du deuxième corps polonais (Le heros des animaux film). Pendant la sanglante bataille de Montecassino, Wojtek a contribué au transport des fournitures et des munitions. Les animaux héros de la grande guerre. Le nom « Wojtek » est un diminutif de « Wojciech », un ancien mot slave encore répandu dans l’actuelle Pologne, qui pourrait être traduit par « celui qui aime la guerre » ou « guerrier souriant ».

En 1942, un garçon iranien a trouvé un ourson orphelin près de Hamadan, en Iran. Il l’a vendu à Irena Bokiewicz, une jeune réfugiée polonaise fuyant à pied l’Union soviétique par le col de l’Elbrouz. Lorsqu’il est devenu trop gros pour être conservé, elle en a fait don à l’armée polonaise. Comme l’ours avait moins d’un an à l’époque, il avait du mal à avaler et devait être nourri au lait concentré à l’aide d’une bouteille de vodka vide.

Plus tard, l’ours a commencé à être nourri de fruits, de confiture, de miel et de sirop, et était souvent récompensé par de la bière (qui, curieusement, est devenue sa boisson de prédilection). Il aimait aussi fumer. Il aimait se battre amicalement et était entraîné à rendre la politesse chaque fois qu’on le saluait. Wojtek est finalement devenu une attraction pour les civils et les soldats. Il a voyagé avec sa compagnie en Irak, en Syrie, en Palestine et en Égypte.

Lorsque les soldats polonais ont été invités par les Britanniques à participer à la campagne d’Italie, ils ont eu la désagréable surprise de constater que leur ami à fourrure ne pouvait pas monter à bord du navire de transport.

Les Polonais, déterminés à ne pas abandonner leur fidèle ami, l’ont officiellement enrôlé dans l’armée polonaise, lui donnant tous les papiers nécessaires : Les animaux héros oubliés de la grande guerre. L’officier britannique chargé d’autoriser les expéditions, avec le flegme anglais caractéristique, a tapé dans le dos de Wojtek et l’a exhorté à monter à bord.

Allez plus loin  Philippe Pétain

Puisqu’il est désormais un « soldat » officiel de la compagnie, il vit dans les mêmes conditions que ses camarades. Selon de nombreux témoins, pendant la bataille de Montecassino, Wojtek a courageusement et diligemment participé au transport de munitions, sans endommager une seule boîte. En reconnaissance de la popularité de Wojtec, le Haut Commandement a autorisé l’utilisation de l’effigie d’un ours portant des obus d’artillerie comme emblème officiel de la 22e Compagnie.

G.I. Joe et Winkie, l’héroïsme avec des ailes

G.I. Joe était un pigeon voyageur récompensé par la Médaille de Dickin (une décoration décernée aux animaux pour des actions héroïques en temps de guerre depuis 1943 et équivalente à la prestigieuse Victoria Cross décernée aux soldats appartenant aux forces armées du Commonwealth).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, G.I. Joe a sauvé la vie des habitants de la ville italienne de Calvi Vecchia (ainsi que des troupes britanniques qui y étaient rassemblées). Avant la libération de la ville par les Britanniques, une demande avait été faite pour bombarder les positions allemandes à Calvi Vecchia le 18 octobre 1943. L’équipement de communication est tombé en panne et il ne restait plus qu’un pigeon voyageur fiable pour éviter les tirs amis.

Grâce au message de la 169e brigade d’infanterie transporté par G.I : Les chien héros. Joe juste à temps (plus de 30 km parcourus en un temps record de 20 minutes), un millier de vies ont été sauvées qui auraient succombé dans un malheureux incident de tir ami.

Winkie était un autre pigeon voyageur qui a également reçu la médaille Dickin. Son histoire est tout simplement fascinante.

Le 23 février 1942, un bombardier de la RAF gravement endommagé s’est écrasé dans la mer du Nord. Les héros des animaux. L’équipage revenait d’une mission en Norvège, mais son avion a été touché par le feu ennemi et abattu à plus de 160 km de chez lui. Les quatre membres de l’équipage, incapables de communiquer par radio leur position exacte et à la merci des eaux froides de la mer du Nord, ne pouvaient qu’espérer une mort lente et solitaire.

Allez plus loin  Mikoyan-Gurevich MiG-3

Mais alors que le vaisseau s’effondrait, l’équipage a pu récupérer son arme secrète : Winkie, un pigeon voyageur. L’équipage en détresse a décidé de la relâcher dans l’espoir qu’elle retourne à sa base près de Dundee pour alerter ses collègues de leur situation périlleuse.

Winkie n’a pas déçu : elle est arrivée à sa base, après avoir parcouru une distance de près de 200 km, et a été découverte épuisée et pleine de carburant par George Ross, son propriétaire, qui a immédiatement alerté la RAF de ce qui s’était passé. Le pigeon n’a transmis aucun message, mais la RAF a pu calculer la position du bombardier abattu à partir de la différence de temps entre l’amerrissage et l’arrivée de l’oiseau, en tenant compte de la direction du vent et même de l’impact du carburant sur la vitesse de vol de Winkie.

Une opération de sauvetage a été immédiatement lancée et l’équipage a été rapidement retrouvé vivant. Winkie a fini par devenir la star de sa base et un dîner a été organisé pour l’honorer de son exploit.

Si vous aimez le sujet des animaux et de la Seconde Guerre mondiale, ne manquez pas Les animaux dans le Troisième Reich.

Laisser un commentaire