Piaggio P.108

Avec le Piaggio P 108, la Regia Aeronautica disposait, pour une fois, d’une machine à la hauteur des tâches qu’elle devait affronter et de ses adversaires.

La conception d’un bombardier stratégique quadrimoteur n’était certainement pas une tâche facile, à tel point que l’Allemagne, également pour des raisons autres que la simple technologie aéronautique, a été incapable d’en concevoir un pendant toute la guerre, et pourtant les concepteurs de Piaggio ont réussi à mettre sur le marché une machine très valable, avec des caractéristiques si modernes qu’elle était complètement différente du reste de la production italienne.

Fondamentalement, un bombardier stratégique doit être capable de transporter une grande charge de bombes sur la plus grande distance possible, et ses principales qualités sont donc sa capacité de charge et sa portée.

Et, comme il est alors susceptible de rencontrer une certaine opposition ennemie, il doit également avoir une bonne vitesse horizontale et être suffisamment armé pour dissuader les chasseurs ennemis.

Allez plus loin  StuG IV

Le P 108 possédait toutes ces qualités, bien qu’il n’ait pas été construit en grand nombre au cours de la Seconde Guerre mondiale. Piaggio p.108. Le seul escadron de bombardement équipé de cet appareil était employé en Méditerranée, opérant également dans le rôle d’anti-navire.

Une version conçue pour le transport militaire a été largement utilisée par la Luftwaffe.

Le Piaggio P 108 était un bombardier quadrimoteur à aile basse équipé de moteurs radiaux Piaggio. Une partie de l’armement défensif était installée dans des tourelles télécommandées sur les nacelles des moteurs.

Principales variantes du bombardier quadrimoteur Piaggio P.108

  • P.108 : prototype construit pour les évaluations et les essais en vol nécessaires.
  • P.108 A Artigliere : modèle unique construit pour un usage antinavire ; avait un canon de 102 mm monté dans le fuselage qui pouvait tirer par le nez.
  • Bombardier P.108B : version bombardier
  • P.108CCivilienne : version destinée à un usage civil, équipée d’une cabine pressurisée et pouvant transporter 32 passagers.
  • Transport P.108T : transport militaire, armé de 4 mitrailleuses défensives 12.7, également très utilisé par la Luftwaffe. Quelque 12 exemples, obtenus en modifiant le P.108C, ont été réalisés.
  • P.133 : version jamais achevée en raison de l’armistice. Armé de quatre mitrailleuses de 12,7 et de six canons de 20 mm, il avait une charge utile de 4 800 kg et était une évolution du P.108B avec de nouveaux moteurs.

Laisser un commentaire