Yokosuka MXY7 Ohka

La situation désespérée au Japon et le succès apparent des unités suicides ont incité à concevoir un avion spécifiquement destiné à cet usage.

L’avion, ou plutôt la fusée, avait un rayon d’action très limité, de sorte que lors des missions offensives, elle était généralement lâchée depuis un avion-mère. Une fois à proximité de la cible, le pilote plongeait vers le navire ennemi qu’il allait frapper, atteignant des vitesses très élevées, rendant l’interception très difficile.

Le nom de code allié pour cet avion était Baka. Cependant, la formation des volontaires était très incomplète, de sorte que dans de nombreux cas, les cibles ont été manquées en raison de l’inexpérience des pilotes.

Les cibles préférées des kamikazes étaient les porte-avions, mais un seul appareil de ce type ne pouvait couler que des unités plus petites, comme des destroyers.

Le Yokosuka MXY7 était essentiellement une fusée pilotée, sans train d’atterrissage ni autre dispositif d’atterrissage.

Allez plus loin  Fiat CR 42

Principales variantes du Yokosuka MXY7 Ohka

  • MKY7 : avion d’attaque de roquettes suicide
  • Ohka Model 11 : avion d’attaque suicide propulsé par 3 moteurs de fusée à propergol solide Type 4 Mark 1 Model 20 d’une poussée de 616 kN, avec de l’ergol pour 8-10 secondes de fonctionnement ; 755 construits au total.
  • Ohka Modèle 21 : version à ailes en acier, construction unique de Nakajima.
  • Ohka Modèle 22 : version d’attaque suicide avec moteur à réaction Ishikawajima Tsu-11, petite envergure et ogive explosive de 600 kg, conçue pour être portée par les bombardiers P1Y1 Ginga ; 50 construits par Dai-Ichi Kaigun Koku Gijitsuko.
  • Ohka Modèle 33 : version d’attaque suicide propulsée par un turboréacteur Ishikawajima Ne-20 et armée d’une ogive explosive de 800 kg, conçue pour être emportée par les bombardiers Nakajima G8N Renzan.
  • Ohka Modèle 43A Ko : version d’attaque suicide propulsée par un turboréacteur Ishikawajima Ne-20 et équipée d’ailes repliables, conçue pour être lancée depuis des sous-marins.
  • Ohka Modèle 43B Otsu : version similaire au 43A mais conçue pour décoller à partir de catapultes cachées à l’intérieur de grottes.
  • Ohka Modèle 53 : version d’attaque suicide propulsée par un turboréacteur Ishikawajima Ne-20 et conçue pour être remorquée en vol comme un planeur avant son largage final et son attaque.
  • Ohka K-1 : version planeur d’entraînement
  • Ohka Modèle 43 K-1 Kai Wakazakura : version d’entraînement biplace, équipée d’une plate-forme d’atterrissage rétractable et d’un moteur-fusée Type 4 Mark 1 Modèle 20.
Allez plus loin  Focke Wulf Fw 189

Laisser un commentaire