Nakajima Ki-43 Hayabusa

Le premier chasseur véritablement moderne de l’armée japonaise était une excellente machine, et sa meilleure caractéristique était sans aucun doute sa manœuvrabilité.

En fait, les pilotes japonais sont restés longtemps attachés à l’idée que l’agilité était la caractéristique la plus importante d’un chasseur, et non la vitesse ou l’armement.

Bien que ce concept ne soit pas totalement incorrect, dans ce cas, il a été poussé à l’extrême (Nakajima ki-43 hayabusa). Par exemple, les pilotes considéraient le train d’atterrissage rétractable comme un accessoire inutile et encombrant, alors qu’il est clair que le train d’atterrissage fixe ralentit considérablement un avion.

En outre, ce n’est qu’à la fin de la guerre que les avions japonais ont commencé à être équipés d’un minimum de protection pour les pilotes et d’un armement suffisant pour contrer les attaques de quadrimoteurs alliés.

En revanche, dans les combats de chasse, le Hayabusa (faucon pèlerin) était un adversaire redoutable ; il l’était beaucoup moins, en raison de son armement insuffisant, dans l’interception des avions multimoteurs. Le nom de code allié pour le Hayabusa était Oscar.

Allez plus loin  George Marshall

Le Nakajima Ki 43 était un monoplan à aile basse, monomoteur, à train d’atterrissage rétractable, motorisé par un moteur radial Nakajima.

Principales variantes du Nakajima Ki-43 Hayabusa

  • Ki-43 : prototypes et version de série.
  • Ki-43-I Ko : variante armée de deux mitrailleuses Type 89 7,7 et de réservoirs de carburant auto-obturants.
  • Ki-43-I Otsu : variante armée d’une mitrailleuse 12,7 Ho-103 et d’une mitrailleuse 7,7 Type 89.
  • Ki-43-I Hei : variante armée de deux mitrailleuses Ho-103 de 12,7 mm et de fixations sous l’aile pour deux bombes de 89 kg.
  • Ki-43-II : prototypes et exemples d’évaluation, équipés du moteur Ha-115, de réservoirs de carburant auto-obturants, d’ailes plus courtes et plus fortes, d’un collimateur reflex et d’une verrière améliorée.
  • Ki-43-II Ko : version équipée de supports pour deux pompes de 250 kg chacune.
  • Ki-43-II Ko upgraded : cette version a apporté des améliorations au refroidisseur d’huile, au phare d’atterrissage et a ajouté un blindage de 12 mm d’épaisseur au siège du pilote.
  • Ki-43-IIb Otsu : version équipée d’un système radar, protection blindée pour le pilote. Les derniers exemplaires produits pouvaient utiliser un réservoir de carburant détachable de 250 litres.
  • Ki-43-II-KAI : version équipée de tuyaux d’échappement améliorés qui ajoutaient environ 30 chevaux au moteur, capacité du réservoir de carburant augmentée de 151 litres.
  • Ki-43-III : prototypes avec moteur Nakajima Ha-115-II de 1 230 ch et deux réservoirs de carburant amovibles de 170 litres chacun.
  • Ki-43-III Ko : modèle produit en série, certains étaient équipés de patins pour décoller et atterrir sur des pistes enneigées.
  • Ki-43-III Otsu : variante propulsée par le moteur Ha-112-II et armée de canons Ho-5 de 20 mm ; deux prototypes ont été construits.
  • Ki-62 : Version conçue spécifiquement pour les missions d’interdiction, équipée d’un moteur plus puissant et armée de canons de 30 ou 40 mm.

Laisser un commentaire