Hotchkiss H35/H39

En 1935, Hotchkiss développe un char léger biplace rapide dont l’armement principal est un canon de 37 mm monté dans une tourelle identique à celle du Renault R35.

La désignation initiale était H.35 et le char a été immédiatement accepté par la cavalerie, notamment en raison de sa vitesse.

Les autorités n’ont demandé qu’une seule modification substantielle : que le moteur de 78 ch initialement prévu soit remplacé dès que possible par une version plus puissante de 120 ch.

La version initiale est entrée en production et un certain nombre de défauts sont apparus. Les principaux étaient le contrôle des virages du véhicule, un armement insuffisant et une vitesse maximale d’utilisation qui ne correspondait pas à la vitesse maximale théorique.

En 1937, la nouvelle version a été introduite, avec un moteur de 120 chevaux, une coque élargie et une suspension améliorée, elle était plus facile à conduire et incorporait également un certain nombre d’améliorations mineures, la seule caractéristique qui a été diminuée par rapport à la version précédente était la gamme.

Allez plus loin  Yokosuka MXY7 Ohka

La deuxième version avait le nom officiel de Char léger modèle 1935 H modifié 39, mais à l’usine elle était appelée Char léger Hotchkiss modèle 38 série D, mais même à cette époque la deuxième version était appelée H39.

Au début de 1940, un programme de modernisation est lancé, qui comprend de nombreuses modifications, comme l’installation d’un nouveau système radio et d’un nouveau canon de même calibre mais avec une plus grande capacité de pénétration.

Le nouveau canon est devenu un équipement standard de production à partir d’avril 1940 et a été monté sur quelque 350 véhicules, dont une cinquantaine de H35.

Après la Seconde Guerre mondiale, on a pensé à tort que le sigle H38 était destiné aux chars équipés du nouveau moteur mais de l’ancien canon, ce qui a ajouté à la confusion entourant la désignation.

Au début de la guerre, 640 chars H35 et H39 avaient été livrés aux unités, les caractéristiques étaient si bonnes qu’une commission alliée a choisi le Hotchkiss comme char léger standard et il était prévu de répartir la production en impliquant les industries britannique et portugaise pour atteindre une production mensuelle de 500 unités.

Allez plus loin  Bell P-39 Airacobra

En mai 1940, la production a atteint 122 unités mais le mois suivant, pour la France, la Seconde Guerre mondiale était terminée et tous les plans de production ont été suspendus.

Quelque 550 Hotchkiss ont été capturés et réutilisés par les troupes allemandes comme Panzerkampfwagen 35H 734(f) ou Panzerkampfwagen 38H 735(f).

Laisser un commentaire