Arado Ar 196

L’Arado Ar 196 s’est révélé être un avion valable dans deux rôles différents : comme avion de reconnaissance embarqué dans les principales unités de la marine allemande, et comme avion de patrouille côtière.

Créé à la suite d’un appel d’offres du RLM en 1936 pour un nouvel hydravion de reconnaissance destiné à être embarqué sur les principales unités de la Kriegsmarine : (Arado ar 196). Focke Wulf a également participé à la compétition, mais la conception d’Arado s’est immédiatement révélée bien meilleure.

L’Ar 196 était un monoplan de conception assez moderne, son utilisation principale était à bord des unités navales allemandes, il pouvait être catapulté et ses ailes repliées pour réduire l’espace occupé à bord des navires.

L’équipage était composé de deux personnes, l’observateur-radiotélégraphiste étant assis derrière le pilote ; l’armement défensif standard était une mitrailleuse oscillante montée à l’arrière, mais il a également été produit avec deux canons intégrés dans l’épaisseur des ailes.

Il était capable de transporter deux petites bombes de 50 kg chacune accrochées aux demi-ailes, particulièrement utiles dans un rôle anti-sous-marin.

Allez plus loin  Kawasaki Ki-100

Avec la Kriegsmarine, cet avion a participé à toutes les grandes opérations navales de la Seconde Guerre mondiale et, en tant qu’avion de reconnaissance côtière, il a également effectué des patrouilles anti-sous-marines, armé de deux petites bombes.

L’avion a été produit en de nombreuses versions, différant principalement par l’armement défensif adopté. Il a également été utilisé par la Bulgarie, la Finlande, la Roumanie et la Hongrie.

L’Arado Ar 196 était un hydravion monoplan à aile basse avec des flotteurs de botte et propulsé par un moteur radial BMW. Au total, 541 exemplaires de l’Ar 196 ont été produits.

Principales versions de la charrue Ar 196

  • Ar 196 A-0 : exemplaires de présérie, équipés de porte-bombes et d’une seule mitrailleuse arrière.
  • Ar 196 A-1 : essentiellement identique au modèle de production précédent.
  • Ar 196 A-2 : version de patrouille, sans lanceur de catapulte et armée de deux canons d’aile de 20 mm et d’une mitrailleuse dans le nez.
  • Ar 196 A-3 : structure renforcée, rayon amélioré et équipé d’une hélice tripale à pas variable.
  • Ar 196 A-4 : identique au A-3 et équipé de dispositifs de décollage par catapulte, adopté par toutes les grandes unités de la flotte pour remplacer le A-1.
  • Ar 196 A-5 : dernière version produite en série, nouvelle radio et mitrailleuse pivotante à double queue.
  • Ar 196 B et B-0 : exemples d’évaluation avec flotteur central principal et deux stabilisateurs latéraux, écartés au profit de A.
  • Ar 196 C : conception à aérodynamisme amélioré, abandonnée en 1941.

Laisser un commentaire