Opération Tigre

L’opération Overlord était la principale opération offensive planifiée par les puissances occidentales contre l’Allemagne nazie, qui avait occupé la majeure partie de l’Europe pendant la Seconde Guerre mondiale. Les Alliés doivent passer à l’offensive et choisissent la côte nord de la France comme point de départ de l’invasion et de la libération de toute l’Europe occidentale.

Le débarquement de Normandie, mieux connu sous le nom d’opération Overlord, a officiellement commencé le 6 juin 1944, lorsque des milliers de parachutistes ont sauté dans la France occupée et que 5 000 navires ont commencé à débarquer des troupes sur les plages de Normandie.

Les préparatifs du débarquement ont commencé bien à l’avance, car les Alliés voulaient s’assurer que tout se passerait bien et que chaque division pourrait suivre un plan précis et prédéterminé. C’est pourquoi un exercice majeur, dont le nom de code est Opération Tigre, est organisé plusieurs mois à l’avance afin d’améliorer la coordination et les communications entre les Alliés.

Une plage du comté anglais de Devon, Slapton Beach, a été choisie et les préparatifs ont été menés dans le plus grand secret. Beaucoup de choses se sont passées très différemment de ce qui était prévu et l’exercice s’est transformé en une mêlée chaotique dans laquelle de nombreux hommes ont été victimes de tirs amis.

Le gouvernement britannique a décidé d’utiliser les plages de sable du Devon en 1943, car elles étaient similaires à bien des égards aux plages de Normandie. La plage de Slapton a été choisie en raison de sa ressemblance frappante avec la plage d’Utah en Normandie et les 3000 habitants de la région ont été évacués.

Tous les aspects de l’opération Tiger ont été soigneusement planifiés et gardés top secrets. La date réelle de l’opération n’a été décidée, et encore moins révélée, qu’au tout dernier moment. Tous les aspects de l’invasion devaient être testés, y compris les sites de débarquement des troupes et des chars et l’utilisation des munitions. L’exercice devait être réalisé peu de temps avant le début de l’opération d’invasion proprement dite.

Allez plus loin  Opération Oak Tree

La Royal Navy a assuré la protection des opérations navales en déployant 2 destroyers, 3 torpilleurs et 2 navires armés. Opération tigre. Tous les navires sont envoyés pour patrouiller dans la baie de Lyme et dans la région de Cherbourg, où l’on pense que la plupart des Schnellboots ou S-Boos allemands sont basés. Il s’agissait de torpilleurs très rapides utilisés par la marine allemande, lourdement armés et capables d’atteindre 43 nœuds (alors que la plupart de leurs cibles potentielles pouvaient à peine atteindre 17 nœuds).

L’opération devait se dérouler du 22 au 30 avril 1944. Dans la nuit du 26 avril, les troupes d’assaut commencent à monter à bord des navires de transport et, pendant la nuit, la traversée de la Manche par la baie de Lyme est simulée.

Le 27, l’exercice a battu son plein. Alerte cobra operation tigre. Des munitions réelles, et non factices, ont été utilisées pour familiariser les troupes de choc avec le bruit, la vue et l’odeur d’un véritable champ de bataille. Le général Eisenhower était l’un des principaux partisans d’un exercice aussi réaliste que possible. Le HMS Hawkins a également reçu l’ordre de bombarder la plage à balles réelles de 6h30 à 7h30.

L’amiral américain décide de retarder le bombardement d’une heure, mais n’en informe pas les officiers en charge des navires de débarquement. C’est la première catastrophe qui frappe les troupes alliées, car elles commencent à débarquer au moment où les canons de la marine bombardent la plage. Des reconstitutions ultérieures ont montré clairement que tous les moyens de communication prévus n’ont pas fonctionné et que les troupes sur la plage ne pouvaient pas dire si l’exercice était trop réaliste ou si elles étaient victimes d’une erreur.

Allez plus loin  Opération Anthropoïde

Ce n’était pas le pire de leurs problèmes. Le 28 avril, 9 S-Boats allemands parviennent à entrer dans la zone de la baie de Lyme et attaquent les navires transportant les renforts : Operation tiger devon. Deux navires sont affectés à l’escorte, mais un seul, le HMS Azalea, est effectivement présent, à la tête de 9 péniches de débarquement, disposées en file indienne, une cible idéale pour la Kriegsmarine.

Les S-Boats avaient été repérés par la marine britannique, mais celle-ci n’a pas informé le convoi des navires de débarquement, pensant qu’elle connaissait déjà les mouvements des navires allemands.

Les S-Boats allemands ont ouvert le feu entre 01:33 et ont touché trois des péniches de débarquement, qui ont rapidement coulé. Les bateaux ont reçu l’ordre de ne pas riposter, car ils n’étaient pas préparés à une attaque et les éclairs lumineux des canons auraient pu les aider à repérer leur position. Près de 45 minutes plus tard, le convoi reçoit l’ordre de rompre sa formation et d’avancer dans un ordre aléatoire. Les S-Boats ont continué à poursuivre et à tirer.

Le HMS Azalea n’a pas réussi à causer une seule perte aux S-Boats et 749 hommes ont perdu la vie, plus quelque 200 blessés. De nombreuses pertes ont été causées par la panique, la plupart des hommes n’étant pas familiers avec la mer, beaucoup portaient mal leur gilet de sauvetage et se noyaient instantanément.

C’est le chaos total et le lendemain matin, le commandement allié ne sait pas comment gérer la situation. Il était censé être un exercice en prévision du débarquement en Normandie, mais son exécution mal préparée et mal coordonnée l’a transformé en désastre.

Parmi les victimes, on compte dix personnes d’une importance cruciale. Lorsque l’opération Overlord a été planifiée, les hommes qui avaient accès à ces plans ont reçu le nom de code « BIGOT » et ont été placés sous surveillance en raison de l’importance des informations qu’ils détenaient. Après l’opération Tiger, dix de ces BIGOTs sont portés disparus et l’on craint qu’ils aient été faits prisonniers par les Allemands, auquel cas, pour des raisons de sécurité, l’ensemble de l’opération Overlord serait annulée et toute l’opération serait entièrement replanifiée. Heureusement, les dix corps ont été retrouvés plus tard et Overlord a pu continuer.

Allez plus loin  Opération Market Garden

Les Alliés ont pu tirer de nombreux enseignements de leurs erreurs et plusieurs changements ont été introduits à la suite de l’opération Tigre, notamment la normalisation des fréquences radio, l’introduction de meilleurs gilets de sauvetage pour les troupes de débarquement et la mise au point de canots de sauvetage plus petits pour les survivants.

Les événements survenus à Slapton Sands ne sont connus qu’en août 1944, lorsqu’ils sont rapportés, en même temps que les pertes du Jour-J : Operation tigre devon. Le personnel médical traitant les blessés a été tenu au secret et tous les survivants de l’exercice désastreux ont été réduits au silence sous la menace de la cour martiale.

Même lorsque le secret a été levé, les informations ont été divulguées au compte-gouttes, de sorte que personne ne connaissait les détails exacts de ce qui s’était passé, ce qui explique pourquoi l’opération Tigre est classée comme oubliée.

Laisser un commentaire