La ligne Siegfried

La Ligne Sigfried (Siegfried-Linie) ou Mur occidental (Westwall)était une ligne de défense allemande construite juste avant et pendant la Seconde Guerre mondiale et s’étend de Clèves, à la frontière néerlandaise, à la frontière suisse (La ligne siegfried). Il était long de plus de 630 km.

La ligne Siegfried était une succession de bunkers (souterrains), de barrières de chars en béton (également appelées dents de dragon), de nids de mitrailleuses, de clôtures de barbelés et de champs de mines.

Dans les années qui ont précédé la Seconde Guerre mondiale, de nombreux États européens ont construit leurs propres lignes de défense. Ainsi, les Allemands ont construit une ligne de défense en Allemagne orientale et occidentale, appelée respectivement Ostwall et Westwall.

La ligne Siegfried a été construite entre 1936 et 1945 sur les ordres d’Adolf Hitler. Campagne de la ligne siegfried. L’ingénieur Fritz Todt était chargé des travaux. Le Westwall est une réponse à la ligne Maginot française, un gigantesque système de forteresses le long de la frontière allemande, qui a stupéfié les Allemands.

Le projet de construction est d’une ampleur comparable à celle de la construction des autobahns allemandes, qui ont permis à des milliers de personnes de travailler. L’effet est psychologique et stratégique : un coup de pouce pour la population allemande et un effet dissuasif pour les Français.

Allez plus loin  Heinrich Himmler

L’avantage stratégique obtenu par Hitler avec son Mur occidental devient évident en septembre 1939. Il n’y avait que 100 000 à 200 000 soldats stationnés sur la ligne, tandis que la force principale se trouvait en Pologne. La France, en revanche, dispose de 100 divisions (près de 800 000 hommes).

Cette période voit l’émergence de la Sitzkrieg ou guerre de la farce, de petites offensives en va-et-vient, dont l’offensive de la Sarre. Convaincus de la qualité des lignes de défense de leurs adversaires, les deux pays n’ont pas osé s’attaquer de front.

L’Allemagne n’avait aucune raison pressante de le faire ; la bataille en Pologne était la sienne : La ligne siegfried – documentaire 2nde guerre mondiale. Cependant, les Français n’ont pas d’autre choix que de faire pression sur l’Allemagne pour qu’elle se retire de la Pologne. En mai 1940, alors que la Pologne est divisée entre l’Allemagne et l’Union soviétique, les troupes allemandes attaquent.

Cependant, la ligne Siegfried ne peut être comparée à la ligne Maginot. C’était un concept complètement différent, basé sur les expériences de la Première Guerre mondiale : La ligne siegfried aujourd’hui. Les Allemands croient davantage aux « petites » positions de combat qui peuvent se soutenir mutuellement dans la profondeur de la défense.

Allez plus loin  Zimmerit, le secret contre les mines magnétiques dans les chars nazis.

Cependant, le concept original a été rapidement adapté en 1944. Dans les années 1930, on pensait que les batailles se dérouleraient à partir de bunkers, mais en 1944, ceux-ci se sont avérés servir davantage de « souricières en béton » : La ligne siegfried chanson. Le nouveau concept en 1944 signifiait que les bunkers devaient fournir une protection pendant les raids de bombardement, mais que les batailles étaient menées depuis des positions situées à l’extérieur des bunkers.

En 1944, le Westwall à l’ancienne a servi de refuge aux unités allemandes en retraite : La ligne siegfried youtube. Les problèmes logistiques du côté allié et le manque de respect injustifié pour le Westwall ont également donné aux Allemands le temps de réorganiser leurs défenses. Cela s’est produit sous la direction du maréchal Walter Model.

Lorsque les Alliés reprennent leur avancée à la mi-septembre 1944, des combats acharnés et féroces s’ensuivent et l’avancée est rapidement arrêtée. Tracé de la ligne siegfried. Dans le même temps, les Alliés perdent la bataille d’Arnhem et doivent repousser la contre-offensive allemande dans les Ardennes (bataille des Ardennes) en décembre 1944, de sorte que les Alliés ne peuvent pénétrer en territoire allemand avant mars 1945.

Allez plus loin  Wolfsschanze

Après la Seconde Guerre mondiale, la responsabilité de l’élimination des postes a été confiée aux forces d’occupation respectives. C’est pourquoi la ligne Siegfried n’existe plus aujourd’hui. Les seuls vestiges visibles sont les obstacles antichars et quelques étranges protubérances dans le paysage.

Dans certains endroits, les gens essaient maintenant de protéger les vestiges du Mur occidental. Certains musées ont été aménagés dans d’anciens bunkers, par exemple le musée Westwall près d’Irrel.

Enfin, les animaux et les plantes inhabituels trouvent un habitat parfait dans les ruines humides et sombres de la ligne Siegfried ou du mur ouest.

Laisser un commentaire