Lockheed P-38 Lightning

Le Lockheed P-38 Lightning était un chasseur lourd bimoteur, probablement le meilleur de la Seconde Guerre mondiale, et a remporté plus de victoires que tout autre avion américain contre les Japonais.

La conception inhabituelle de l’avion est due aux choix précis des concepteurs qui, pour atteindre les performances requises, ont considéré que les turbocompresseurs à gaz d’échappement étaient indispensables.

Ces dispositifs plutôt encombrants sont situés avec les moteurs et les jambes de train d’atterrissage latérales sur les deux longerons, auxquels sont également fixées les gouvernes de queue.

Le petit fuselage central abrite le pilote, la jambe du train d’atterrissage avant et l’armement assez lourd, composé d’un canon de 20 mm et de quatre mitrailleuses lourdes.

Il faut noter que la concentration de l’armement à l’extrême avant, avec une cadence de tir non limitée par les hélices, est une solution particulièrement avantageuse.

Les lourds turbocompresseurs se sont avérés indispensables, car une tentative de simplifier la production en les éliminant a entraîné une sérieuse baisse des performances, obligeant à revenir à la configuration d’origine.

Allez plus loin  Avro Anson

Les P-38 avaient également la capacité de transporter une charge de guerre importante, ou une quantité de carburant dans des réservoirs externes supplémentaires, ce qui augmentait considérablement le rayon d’action du Lightning, lui permettant d’être utilisé comme escorte de bombardiers.

Le Lockheed P-38 Lightning est un avion monoplan bimoteur doté d’une double poutre de queue et d’un train d’atterrissage tricycle avant. Il est propulsé par deux moteurs Allison en ligne suralimentés.

Principales variantes du Lockheed P-38 Lightning

                                                            Laisser un commentaire