AMR 33

L’Automitrailleuse de Reconnaissance Renault Modèle 1933, ou AMR 33, était un design achevé en 1932 et entré en production l’année suivante ; la désignation interne de Renault pour ce design était Renault VM.

Les chars légers AMR 33 ont été commandés par la cavalerie française, ils étaient donc légèrement armés, légèrement blindés et rapides.

En 1934, il y avait 115 véhicules en service, affectés à la cavalerie pour remplacer un certain nombre d’unités à cheval.

En 1935, lorsque la production s’est arrêtée car l’AMR 35, plus moderne, a dépassé la production de l’AMR 33, après que 123 chars aient été construits, certains de ces chars légers sont entrés en service dans les divisions blindées lorsque leurs unités mères ont été converties de la cavalerie en forces blindées.

Au début de la guerre européenne pour la France, le 2 septembre 1939, l’armée française disposait de 92 chars légers AMR 33 : (Amr 33). Lors de l’invasion allemande de 1940, les chars légers AMR 33 sont entrés en combat ; en effet, le 10 mai 1940 à 10 heures, le premier char français détruit lors de l’invasion allemande était un char léger AMR 33.

Allez plus loin  Lance-roquettes Katioucha

Bien qu’ils soient plus rapides que les chars allemands, une caractéristique utile pour les campagnes d’action différée, cette même caractéristique a provoqué la défaillance prématurée des systèmes de suspension.

Les défaillances mécaniques et les pertes au combat ont détruit quelque 70 chars légers AMR 33 pendant l’invasion allemande. Les unités restantes ont été commandées par les Allemands sous le nom de Panzerspähwagen VM 701 (f) et ont servi dans les zones arrière.

Chronologie

12 Nov 1931 Renault persuade Maxime Weygand de permettre à Renault de participer au concours pour la conception d’un char léger pour la cavalerie de l’armée française.

20 avril 1932 L’armée française commande cinq prototypes du modèle qui sera plus tard appelé AMR 33.

8 mars 1933 Le commandement de la cavalerie de l’armée française passe une commande préliminaire de 45 chars légers AMR 33.

6 juin 1933 L’armée française passe une commande à Renault pour la production de chars légers AMR 33.

Allez plus loin  Horten Ho 229

22 juin 1933 Le commandement de la cavalerie de l’armée française passe une deuxième commande de 20 chars légers AMR 33.

1er juin 1934 Les premiers chars légers AMR 33 sont livrés à l’armée française.

8 sept. 1936 L’armée française teste les chars légers AMR 33 avec des systèmes de suspension améliorés.

Données techniques

AMR 33

Machines :Un moteur à essence Renault Nervasport 24 cv 8 cylindres 4 241 cc de puissance 84 cv.

Suspension : ressorts horizontaux amortis par huile.

Armement :1x mitrailleuse Reibel Mitrailleuse mle 1931 de 7,5 mm, deuxième mitrailleuse du même type en réserve en option.

Blindage :13mm devant et sur les côtés, plaques inclinées de 9mm, 6mm en haut, 5mm en bas.

Equipage :2

Longueur :3,50 m

Largeur :1,64 m

Hauteur :1,73 m

Poids :5,5 t

Vitesse :54 km/h

Portée :200 km

Allez plus loin  Mitsubishi A7M Reppu

Laisser un commentaire