Opération Husky

Le 10 juillet 1943, les troupes alliées lancent l’opération Husky. C’est le début du débarquement en Sicile et de l’invasion de l’Italie fasciste.

Attaque au cœur de la Méditerranée

Lors de la Conférence de Casablanca en janvier 1943, le commandement allié, suite à la volonté de Churchill de passer à une contre-attaque en Europe et à la demande de Staline d’ouvrir un nouveau front pour soulager la pression allemande sur le front russe, oriente sa stratégie vers une nouvelle offensive sur le front méditerranéen après la reddition des forces de l’Axe en Afrique du Nord en mai 1943.

Plusieurs cibles sont possibles, mais sous la pression britannique, compte tenu de la proximité des bases de départ alliées et de la possibilité de sécuriser les routes en Méditerranée, les Alliés choisissent la Sicile comme cible de l’opération Husky : Opération husky. Bien que les meilleures troupes de l’Axe dans la région méditerranéenne aient été vaincues en Tunisie, les Alliés craignaient que la présence d’importantes troupes allemandes, mieux armées et entraînées que les Italiens, ne conduise à l’échec des opérations.

Pour confondre le commandement allemand et le forcer à déployer ses troupes dans des zones éloignées de la ligne de front, les services secrets britanniques ont conçu l’Opération Mincemeat (Operation husky canada). Le cadavre d’un faux officier britannique, victime d’un plan stratégique truqué qui désigne la Sardaigne et la Grèce comme cibles principales et la Sicile comme cible de diversion, est abandonné sur la côte espagnole. Les Allemands suivent le bluff et déplacent des divisions précieuses en Sardaigne et en Grèce, laissant un nombre limité d’unités en Sicile.

Sites de débarquement siciliens.

Le 3 mai 1943, les plans de l’opération sont finalisés. A l’aube du 10 juillet 1943, la 7e armée américaine sous les ordres de George Patton/emet la 8e armée britannique sous les ordres de Bernard Montgomery/emquelque 150. 000 hommes au total avec 600 chars, débarquent à l’est et au sud de l’île, en vingt-six points le long de 150 km de côtes : les Américains dans le secteur entre Scoglitti, Gela et Licata, les Britanniques entre Syracuse et Pachino, précédés par le largage nocturne de deux divisions aéroportées et des bombardements aériens et navals.

Allez plus loin  Opération Crusader

Une fois les têtes de pont établies, Montgomery se déplace directement vers le nord en direction de Messine pour couper la capacité de l’ennemi à renforcer l’île à travers le détroit, tandis que Patton occupe le reste de l’île, protégeant le flanc gauche britannique.

Les troupes de l’Axe sur l’île comptent 220 000 hommes, dont 60 000 Allemands, avec 250 chars : (Operation husky lucky luciano). Ces troupes formaient la 6e armée sous les ordres duGénéral Alfredo Guzzoni, composée de quatre divisions d’infanterie italiennes et de troupes de défense côtière et des divisions allemandes « Hermann Goering » et 15e Panzer Grenadier sous les ordres du général Hans Hube.

L’organisation d’une défense efficace de l’île est complexe en raison des désaccords entre les commandants italiens, du climat de mécontentement croissant à l’égard du gouvernement de Mussolini et de la présence de plus en plus indésirable de l’allié allemand, désormais mal à l’aise, sur le territoire italien.

Conscient d’un probable débarquement allié dans la partie orientale de l’île, Guzzoni tente d’améliorer autant que possible la défense côtière sicilienne et déploie les divisions Naples, Leghorn et « Hermann Goering » sur les hauteurs au nord du golfe de Gela, préparées pour de futures contre-attaques, laissant la défense des plages aux faibles unités côtières.

Opération Husky : le débarquement en Sicile le 10 juillet 1943

Bien qu’une tempête ait retardé le regroupement des forces d’invasion, cet événement inattendu a assuré le succès complet du débarquement : Operation husky mafia. A l’aube du 10 juillet 1943,les troupes italiennes ont été prises par surprise et n’ont opposé que peu de résistance, permettant aux envahisseurs d’établir des têtes de pont sûres avec la capture de centaines de prisonniers. Operation husky map. La 82e division aéroportée américaine et la 1re division aéroportée britannique, bien qu’éparpillées dans un rayon de 80 km, occupaient des objectifs stratégiques, ouvrant la voie à une pénétration stratégique alliée.

La réaction germano-italienne ne se fait pas attendre et frappe de plein fouet le secteur américain. Operation husky oob. À 10 h 30, un groupe blindé italien composé de 32 chars Renault R35 prend pour cible Gela, directement contre la tête de pont de la 1re division d’infanterie et des Rangers américains.

Allez plus loin  La bataille de Krasny Bor

En raison de l’afflux de ravitaillement sur les plages, le chaos règne et les forces blindées n’ont pas encore débarqué, la tête de pont est donc en danger. Bien que plusieurs chars soient détruits par les Bazookas, les chars italiens entrent sur la place de Gela et sont détruits par le bombardement des cuirassés. Les chars Tigre de la division « Hermann Goering » de Caltagirone font leur apparition le jour suivant, mais sont repoussés par les forces blindées américaines et le feu des cuirassés.

Pour les Britanniques, la situation est plus calme : ayant sécurisé les têtes de pont, ils ne subissent aucune contre-attaque et occupent facilement la pointe sud-est de l’île, prenant Syracuse et Augusta.

La conquête de la Sicile

Après avoir repoussé les premières tentatives de contre-attaque, les Alliés avancent dans les terres. Le 13 juillet, la 8e armée vise la plaine de Catane. Le commandement allemand envoie la 1e division Fallschirmjager(aéroportée) en renfort dans le secteur pour garder le stratégique pont de Primosole, point d’accès à la plaine : Operation husky order of battle. Après de durs combats avec les parachutistes britanniques, les Allemands ont occupé le pont et il a fallu trois jours de combats soutenus par les chars Sherman pour briser la résistance ennemie.

Avec l’afflux continu de renforts allemands dans le secteur, l’avancée de Montgomery à travers la plaine est au point mort et la VIIIe Armée doit tenter de contourner la plaine par Enna et les montagnes de l’intérieur accidenté de la Sicile (Operation husky sicily 1943). Pendant ce temps, la 7e armée de Patton atteint Palerme le 22 juillet, occupant l’ouest de la Sicile, mal défendue, dans une avancée rapide et énergique.

A ce moment, le rôle de fer de lance des troupes britanniques passe aux troupes américaines. Une offensive conjointe vers Messine est prévue pour la fin juillet. Réalisant qu’il ne serait pas en mesure de défendre l’île jusqu’au bout, le commandement allemand ordonne au général Hans-Hube, le nouveau commandant des opérations, de mener une action de désorganisation pour évacuer le gros des forces de l’Axe vers le continent.

Les Allemands retirent leurs troupes le long de la Ligne Etna/, un cordon défensif reliant l’Etna et la plaine de Catane à Troina et se terminant sur la côte tyrrhénienne à San Fratello. La bataille la plus sanglante est celle de Troina : les troupes italo-allemandes tiennent la position jusqu’au 5 août et la 15e division de grenadiers Panzer perd 40% de ses hommes en combattant la 1re division d’infanterie américaine.

Allez plus loin  Opération Tannenberg

À ce moment-là, les troupes ont commencé leur évacuation, abandonnant la ligne de l’Etna pour une retraite difficile (Operation husky wiki). L’offensive alliée n’est cependant pas un succès complet : Patton et Montgomery lancent plusieurs attaques amphibies pour déborder les défenses allemandes sans toutefois parvenir à leurs fins.

Avec le retrait des troupes italo-allemandes, l’avancée alliée se poursuit inexorablement vers Messine, atteinte par les Américains au matin du 16 août, juste devant les troupes britanniques, qui sont accueillies par les huées d’un général Patton euphorique, heureux d’avoir battu les Britanniques.

L’évacuation de la Sicile

En six jours seulement, 40 000 Allemands et 60 000 Italiens ont été évacués de l’île, sans l’intervention des forces navales alliées. Operation husky wikipedia. Dans ce cas, les Alliés ont fait preuve de trop d’indétermination dans leurs actions : avec une simple opération de débarquement à la pointe de la Calabre, plus de 100 000 troupes de l’Axe auraient été encerclées et la victoire des Alliés aurait été complète.

L’opération Husky n’est pas seulement une sorte de répétition générale du débarquement en Normandie, c’est l’opération militaire qui donne le coup de grâce au régime de Benito Mussolini, tombé le 25 juillet 1943, et permet aux Alliés d’ouvrir le nouveau front européen que réclame Iosif Staline.

: Operation husky ww2

Laisser un commentaire