7TP

Les 7TP (7-Tonowy Polski)Chars légers polonais ont été développés à partir des chars légers britanniques Vickers Mk.E de 6 tonnes, pour la construction desquels la Pologne avait une licence.

Par rapport à leurs prédécesseurs Vickers, ils étaient mieux armés avec un canon antichar de 37 mm, mieux blindés avec un blindage de 17 mm à l’avant et un moteur diesel plus puissant.

Ils étaient considérés comme de meilleurs chars légers que les Panzer I et II allemands, mais seuls 4 prototypes et 132 modèles de production ont été construits entre 1935 et 1939, de sorte que l’avantage technologique n’a jamais fait une grande différence lors de l’invasion allemande en septembre 1939.

Tous les chars 7TP ont participé à la guerre, et la plupart d’entre eux ont été affectés aux 1er et 2e bataillons de chars légers, et quelques-uns ont été utilisés pour l’entraînement.

Le 1er bataillon de chars légers, avec 49 chars 7TP à tourelle unique, entre en action pour la première fois le 4 septembre, agissant principalement comme une réserve mobile couvrant le retrait du front.

Allez plus loin  Junkers Ju 290

Le 8 septembre, le 1er bataillon de chars légers parvient à stopper l’avancée allemande sur le centre des forces polonaises, permettant à un grand nombre de forces de se replier à l’arrière avant de céder finalement à la pression allemande le jour suivant.

L’unité se rend aux Allemands, ainsi que les chars 7TP survivants, le 21 septembre. 7tpw. Le 2e bataillon de chars légers, également doté de 49 chars 7TP à tourelle unique, entre dans la bataille près de la rivière Prudka à Belchatow.

Le 5 septembre, a mené une contre-attaque polonaise infructueuse et a subi de lourdes pertes. Le 15 septembre, participe à la bataille de Wodawa, où il subit de lourdes pertes dues aux attaques aériennes allemandes.

Le 17 septembre, tous les chars 7TP survivants du 2e bataillon de chars légers ont été détruits par leurs équipages, l’unité s’étant rendue à la nouvelle de l’invasion russe par l’est.

Tous les membres survivants de l’unité ont fui en Roumanie. Les chars légers 7TP précédemment utilisés pour l’entraînement ont été réorganisés en deux unités modernisées, les 1ère et 2ème compagnies de chars légers.

Allez plus loin  La bataille de Leningrad

La 1ère compagnie de chars légers disposait de 11 chars obsolètes 7TP à double tourelle, qui portaient deux mitrailleuses au lieu d’un seul canon antichar ; l’unité était largement inefficace et a été fusionnée avec la 2ème compagnie de chars légers le 12 septembre après avoir perdu plusieurs chars.

La 2e compagnie de chars légers dispose également de 11 chars légers 7TP à deux tourelles, mais elle est renforcée par des véhicules blindés. Elle a réussi à contenir les forces allemandes à Wola, et a été utilisée avec une certaine efficacité pour des contre-attaques tactiques.

Le 15 septembre, lors d’une offensive générale polonaise, il est gravement endommagé par des attaques aériennes allemandes. Les chars des deux compagnies de chars légers ont été détruits par leurs équipages le 27 septembre.

À la fin de l’invasion, les Allemands ont capturé 20 chars légers 7TP et les Russes en ont capturé un. 20 d’entre eux ont été évacués avec leurs équipages polonais vers la Roumanie.

Données techniques

7TP dwMachines : Un moteur diesel Saurer VGLD de 110 cvSuspension : Bogie avec ressorts de sautArmement : 2 mitrailleuses Ckm wz.30 7,92 mmBlindage : 17 mmÉquipage : 3Longueur : 4,60 mLargeur : 2,40 mHauteur : 2,27 mPoids : 9,0 tVitesse : 37 km/hDistance : 150 km

Allez plus loin  La bataille de Kursk

7TP jw

Machines :Un moteur diesel Saurer VGLD de 110 ch/ Suspension : Bogie avec ressorts de saut/ Armement : 1x canon Bofors wz. Canon Bofors wz.37 de 37 mm, 1x mitrailleuse Ckm wz.30 Mitrailleuse de 7,92 mmBlindage :17mmEquipage :3Longueur :4,60 mLargeur :2,40 mHauteur :2,27 mPoids :9,0 tVitesse :37 km/hDistance :150 km

Laisser un commentaire