AMR 35

L’Automitrailleuse de Reconnaissance Renault Modèle 35 Type ZT, ou AMR 35en abrégé, était un modèle de char léger développé pour améliorer le modèle AMR 33. Amr 35. En fait, les premiers chars légers AMR 35 ont été construits directement sur des véhicules prototypes AMR 33.

Le premier char léger AMR 35, numéro 79759, a été achevé en février 1934, avec un moteur sportif Nerva Stella.

Le deuxième prototype est achevé le mois suivant, équipé d’un moteur également utilisé dans les bus ; plus lent, il est considéré comme mieux adapté aux conditions difficiles du combat.

L’armée française a commandé 92 exemplaires en 1934, dont 12 devaient être construits comme des chars de commandement équipés de postes radio, tandis que les autres devaient être des véhicules de combat standard équipés de mitrailleuses Reibel de 13,2 millimètres.

Bien que la plupart d’entre eux aient équipé l’armée française (principalement dans des unités de cavalerie), en mars 1936, le gouvernement central de la Chine nationaliste a acheté 12 exemplaires de la variante ZB de ce modèle, et peu après, l’armée régionale de la province du Yunnan en a acheté 4 ; ces 16 véhicules ont été livrés entre 1938 et 1940.

Allez plus loin  7TP

Lorsque la production a cessé en 1939, le nombre total de chars légers AMR 35 est passé à 167. Pendant la bataille de France en 1940, 187 chars légers AMR 35 étaient en service dans l’armée française.

Leur vitesse leur a permis d’obtenir de bons résultats dans la campagne d’action différée, mais leur armement était trop faible pour pénétrer le blindage de leurs homologues, et le taux élevé de problèmes mécaniques a laissé de nombreux véhicules morts sur le champ de bataille.

La plupart des chars légers AMR 35 ont été perdus au cours de la bataille ; le petit nombre de survivants est entré au service de l’Allemagne dans les zones arrières en tant que Panzerspaehwagen ZT 702 (f).

Chronologie

3 juillet 1934. L’armée française a passé commande de 92 chars légers AMR 35.20 en avril 1936. L’armée française passe une deuxième commande de chars légers AMR 35.22 en avril 1936. Les premiers chars légers AMR 35 entrent en service dans l’armée française.9 octobre 1936. L’armée française passe la troisième et dernière commande de chars légers AMR 35.

Allez plus loin  Chiens antichars soviétiques

Données techniques

AMR 35Machines :Un moteur à essence 4 cylindres de 84 chSuspension :Ressorts horizontaux renforcés de caoutchoucArmement :1x mitrailleuse Reibel de 7,5 mm ou 1x mitrailleuse Hotchkiss de 13,2 mmArmure : 13mmEquipage :2Longueur :3,84 mLargeur :1,76 mHauteur :1,88 mPoids :6,5 tVitesse :55 km/hDistance :200 km

ZT2 / ZT3Machines :Un moteur à essence 4 cylindres de 84 cvSuspension :Ressorts horizontaux renforcés de caoutchoucArmement :1 canon de 25 mm dans une tourelle en acier moulé APX 5 (ZT2) ou 1 canon de 25 mm monté sur la coque (ZT3)Armement : 13mmEquipage :2Longueur :3,84 mLargeur :1,76 mHauteur :1,88 mPoids :6,5 tVitesse :55 km/hDistance :200 km

Laisser un commentaire