Charles de Gaulle

Charles André Joseph Marie de Gaulle(Lille, 22 novembre 1890 – Colombey-les-Deux-Églises, 9 novembre 1970) est un officier militaire et un homme politique français. Il a combattu en tant qu’officier lors de la bataille de Verdun pendant la Première Guerre mondiale, a été le chef d’un gouvernement français en exil pendant la Seconde Guerre mondiale et est devenu le premier président de la Cinquième République (1959-1969), qu’il a conçue.

Jeunesse et famille

Charles de Gaulle est le troisième de cinq enfants d’une famille catholique et patriote. La famille de Gaulle appartient à la petite noblesse, mais a longtemps fait partie de la classe moyenne : Charles de gaulle. Charles est né dans la maison de ses grands-parents à Lille. Son père, Henri de Gaulle, était professeur de philosophie, de mathématiques et de littérature dans un collège jésuite de Paris. Lorsque le bébé avait trois mois, il a été emmené à Paris, où ses parents vivaient dans le 7e arrondissement.

Le jeune Charles reçoit une éducation traditionnelle et fréquente les écoles paroissiales parisiennes, notamment l’école où travaille son père. Il y développe un intérêt particulier pour l’histoire et les affaires militaires et envisage d’étudier à l’école militaire de Saint-Cyr, fondée par Napoléon en 1808. L’un de ses ancêtres aurait combattu les Anglais lors de la bataille d’Azincourt en 1415. Son père avait combattu contre les Allemands lors de la guerre franco-prussienne de 1870-1871.

Il a été influencé par la lecture de Barrès, Bergson, Boutroux et Péguy. Après ses études à Saint-Cyr, il est affecté en 1913 au 33e régiment d’infanterie appartenant à la division commandée par le colonel Philippe Pétain. Charles de gaulle aeroport. De Gaulle épouse Yvonne Vendroux le 6 avril 1921. Ils ont eu trois enfants : Philippe, Elisabeth et Anne. Anne était atteinte du syndrome de Down et est décédée en 1948 à l’âge de 20 ans.

La première guerre mondiale

Pendant la Première Guerre mondiale, De Gaulle sert dans l’armée en tant que lieutenant. Le 15 août 1914, le premier jour de la bataille de Dinant, il est blessé à la jambe sur le pont de la Meuse. Ce pont a ensuite été baptisé de son nom.

A participé à la bataille de Verdun en 1916 et a été fait prisonnier au Fort Douaumont. Après plusieurs tentatives d’évasion, notamment en se déguisant en infirmier et en creusant des tunnels souterrains, il a passé plus de deux ans dans un camp de prisonniers de guerre allemand à la forteresse d’Ingolstadt. Charles de gaulle aeroport arrivées. Après la guerre, il a servi dans des unités blindées, puis dans l’infanterie.

De 1919 à 1921, protégé de Pétain, il participe en tant qu’expert militaire à la construction de l’armée de la Pologne nouvellement indépendante, où se déroule la guerre russo-polonaise (1919-1921). Il acquiert rapidement la réputation d’être un tacticien novateur (Charles de gaulle aeroport depart). Dans Le fil de l’épée (1932), il souligne l’importance de la formation au leadership et l’influence des coïncidences.

Il préconise également la formation d’unités blindées, qui combinent mieux que jamais la puissance de feu et la mobilité. Dans Vers l’Armée de Métier (1934), il préconise la création d’une armée professionnelle à moteur nucléaire en temps de paix pour repousser une éventuelle attaque surprise de l’Allemagne.

En Allemagne, le futur général de chars Heinz Guderian voit ses idées confirmées. En Grande-Bretagne, l’historien militaire Liddell-Hart note avec intérêt les idées de de Gaulle. Cependant, en France, où la défense statique d’immenses fortifications telles que la ligne Maginot est primordiale, il trouve peu d’écho.

Sa correspondance privée montre qu’il s’intéressait peu à la démocratie parlementaire et préférait en fait un régime monarchique fort. Le socialiste Léon Blum, Premier ministre des gouvernements du Front populaire entre 1936 et 1939, est fortement opposé à une armée professionnelle, car elle pourrait facilement être utilisée contre la population elle-même.

La deuxième guerre mondiale

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, pendant la chute du gel, comme les Allemands appellent leur offensive à l’ouest, le 15 mai 1940, de Gaulle se voit confier le commandement d’une division blindée de fortune, la 4e division cuirassée de réserve, avec laquelle il combat sans grand succès les envahisseurs allemands, qui ont contourné la ligne Maginot, à travers ce que les Français considèrent comme les Ardennes impénétrables.

Juste avant l’effondrement total, il a été promu général de brigade. Le 6 juin, il est nommé vice-ministre de la défense dans le cabinet du Premier ministre Paul Reynaud. À ce titre, il participe aux discussions avec les Britanniques lors des dernières étapes de l’avancée allemande en juin 1940. Lorsqu’il semble que le maréchal Pétain conclura un armistice avec les Allemands en juin 1940, de Gaulle monte dans un avion britannique et s’enfuit à Londres.

Le 18 juin, il déclare à la radio britannique que la France a perdu une bataille, mais pas la guerre, et appelle le peuple français à poursuivre la lutte contre l’Allemagne : (Charles de gaulle aeroport greve). Le résultat immédiat est qu’il est condamné à mort par contumace pour désertion par le régime de Vichy, qui, après la victoire des Allemands, est toléré par eux comme un régime fantoche dans le sud-est de la France.

Le chef d’État de ce régime était Pétain, âgé de 83 ans, son ancien commandant : Charles de gaulle aeroport itineraire. Après sa fuite, de Gaulle organise les Forces françaises libres ; il parvient à rallier certaines colonies françaises à sa cause. Charles de gaulle aeroport numero. Il obtient également l’administration de la Syrie et du Liban, après que les Britanniques ont conquis ces zones sous mandat français auprès des troupes de Vichy.

De Gaulle a d’abord beaucoup de mal à être pris au sérieux par les Alliés, car le régime français de Vichy jouit – faute de mieux – d’une certaine légitimité tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, contre laquelle De Gaulle n’a guère plus à offrir que sa détermination à défendre la dignité de la France.

La résolution des conflits et des différends constants avec le gouvernement britannique était la responsabilité de son chef d’état-major, Gaston Palewski. Charles de gaulle aeroport parking. De Gaulle a décrit sa propre position comme suit : « Je ne peux pas faire de concessions, je suis trop faible ».

L’image de De Gaulle auprès des Alliés est encore affaiblie par l’échec de la bataille de Dakar en septembre 1940, au cours de laquelle le Général avait supposé, à tort, que les Français de la colonie ouest-africaine, jusqu’alors sous l’autorité de Vichy, lui feraient spontanément défection.

Allez plus loin  William Gott

Si le Premier ministre britannique Churchill a encore un certain respect pour le général français têtu, les États-Unis se méfient de lui : Charles de gaulle aeroport terminal 2b. Lorsque les armées américaines et britanniques envahissent les territoires français d’Afrique du Nord en novembre 1942, les Américains confient l’administration non pas au chef de la France libre, mais à Henri Giraud, un autre général français qui avait auparavant penché pour Vichy.

De Gaulle, cependant, se révèle être un politicien plus habile et bénéficie d’un fort soutien, même dans la France occupée, où le régime de Vichy a perdu le peu de crédibilité qu’il avait lorsque les troupes allemandes se sont installées à partir de novembre 1942.

En juin 1943, un compromis est trouvé : De Gaulle et Giraud deviennent coprésidents d’un Comité français de libération nationale à Alger. Après quelques mois, de Gaulle parvient à écarter Giraud. Bien que les Américains ne veuillent pas impliquer de Gaulle dans le débarquement de Normandie du 6 juin 1944 et envisagent de gouverner la France libérée sans lui, du moins pour le moment, toute la résistance intérieure se tourne vers le soutien à de Gaulle.

Le régime de Vichy disparaît comme neige au soleil et à son retour en France, De Gaulle est applaudi partout. Les contradictions entre la résistance communiste et non communiste semblaient être oubliées pour un moment.

Après une entrée dans Paris chargée d’émotion, il y établit son gouvernement provisoire le 26 août 1944, qui est rapidement reconnu par les Alliés. Jusqu’à la fin de la guerre, de Gaulle a des frictions avec les Américains, car il insiste pour traiter la France comme une grande puissance et refuse parfois de suivre les ordres du commandement suprême allié.

Ce n’est que le 21 octobre 1944 que le gouvernement de Gaulle, en lieu et place du gouvernement de Vichy, est reconnu par les Américains comme représentant la France. La reconnaissance de De Gaulle par les Alliés ne va pas jusqu’à l’invitation aux conférences de Yalta (février 1945) et de Potsdam (juillet 1945), où est déterminé le partage de l’Europe d’après-guerre en sphères d’influence.

La période d’après-guerre

Sur le plan intérieur, à la fin de la guerre, De Gaulle est un leader généralement accepté qui se situe au-dessus des partis : Charles de gaulle aeroport terminal 2e. Il reste président du gouvernement provisoire après les élections de novembre 1945, mais démissionne en janvier 1946 lorsqu’il devient évident que ses vues sur un exécutif fort ne seront pas incluses dans la nouvelle constitution de la Quatrième République.

En 1947, il fonde un nouveau parti politique, le Rassemblement du Peuple Français, qui prétend parler au nom de tous les Français : Charles de gaulle aeroport terminal 3. Le parti connaît un succès électoral temporaire, mais en 1953, De Gaulle dissout le parti et se retire de la politique dans sa résidence de campagne de Colombey-les-Deux-Églises et commence à écrire ses mémoires. La Quatrième République, comme il l’avait craint, est caractérisée par une instabilité politique chronique.

Pendant ce temps, une guerre de décolonisation faisait déjà rage en Indochine française, culminant avec la défaite finale des Français à Dien Bien Phu en 1954. La même année, la guerre d’indépendance algérienne éclate.

En 1958, alors que cette guerre sanglante est sans espoir, une révolte des forces françaises en Algérie montre que la Quatrième République n’est pas à la hauteur. Charles de gaulle etoile. Après douze ans dans le désert politique, de Gaulle se croit assez fort et patriote pour trouver une issue. Il a formé un gouvernement et obtenu du Parlement une procuration spéciale de six mois.

Il rédige une nouvelle constitution qui renforce le pouvoir du président au détriment du parlement : (Charles de gaulle etoile metro). De Gaulle lui-même devient le premier président de la nouvelle Cinquième République en janvier 1959, à l’âge de 68 ans. Les militaires rebelles s’attendent à ce que De Gaulle réprime le soulèvement algérien.

De Gaulle donne clairement l’impression qu’il va le faire lorsque, devant une grande foule de colons français sur la place du Forum à Alger, il s’exclame : « Je vous ai compris ! ».

Cependant, il s’est vite rendu compte que la France n’y parviendrait jamais, car cela était incompatible avec son refus d’accorder aux neuf millions d’Algériens musulmans la pleine citoyenneté française. Finalement, il a annoncé son intention d’accorder l’autodétermination à l’Algérie par le biais de négociations.

Cela a provoqué de graves troubles avec les colons français en Algérie qui s’opposaient à l’indépendance. À Alger, un coup d’État militaire menace en 1961 ; la secrète Organisation de l’armée secrète (OAS) commet de nombreux attentats meurtriers ; de Gaulle lui-même en réchappe de justesse. Des intellectuels de gauche, comme Jean-Paul Sartre, se sont prononcés en faveur de l’indépendance de l’Algérie, ce qui a incité certains ministres à demander son arrestation.

Le fait que de Gaulle ne soit pas un dictateur est démontré par sa position selon laquelle « on n’arrête pas Voltaire », c’est-à-dire Sartre. Les accords d’Évian de 1962 scellent l’indépendance de l’Algérie, après quoi des centaines de milliers de colons français (pieds-noirs) et de soldats coloniaux (harkis) se réfugient dans la mère patrie.

Force de Frappe (Attack Force)

De Gaulle est déterminé à redonner à la France son ancienne position sur la scène mondiale et à limiter l’influence des États-Unis en Europe. Il retire les forces armées françaises de la structure de commandement militaire de l’OTAN et fait quitter Fontainebleau au commandement suprême de l’AFCENT. Il a construit une défense dans toutes les directions (défense à tous azimuts).

Rejet de l’offre américaine d’équiper les forces britanniques et françaises d’armes nucléaires. Au lieu de cela, il a fait développer la force de frappe, la force nucléaire française. Pour lui, il était inacceptable qu’un grand pays comme la France laisse finalement sa sécurité à une autre puissance. De Gaulle résume ainsi sa vision géopolitique : « Je crois avoir vu sur la carte que l’Amérique n’est pas en Europe ».

Il voulait dire par là que pour n’importe quel pays, la chemise est plus proche que la jupe. La dissuasion fondée sur l’hypothèse que l’Amérique risquerait sa propre existence pour le bien de ses alliés européens ne lui semblait pas crédible.

Allez plus loin  Nancy Wake

Politique étrangère

D’une part, il oppose deux fois son veto à l’entrée de la Grande-Bretagne dans les Communautés européennes car, selon lui, le Royaume-Uni est trop soumis à l’influence américaine : Charles de gaulle express. En revanche, il s’efforce de maintenir de bonnes relations avec l’Allemagne de l’Ouest et s’entend même très bien avec le chancelier allemand Konrad Adenauer.

Adenauer est le seul chef de gouvernement étranger à séjourner à La Boisserie, la maison de De Gaulle à Colombey-les-Deux-Églises. Le 22 janvier 1963, De Gaulle et Adenauer signent le traité de l’Élysée, qui doit mettre fin à l’inimitié héréditaire entre l’Allemagne et la France. Charles de gaulle porte avion. Toutefois, les deux pays ont confirmé leurs propres priorités.

Pour l’Allemagne de l’Ouest, c’est le lien fort avec les États-Unis et la CEE, pour la France l’affaiblissement de l’influence américaine. De Gaulle se rend directement en Union soviétique pour parler de détente et établit des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine. Il a rejeté l’intervention américaine au Vietnam.

Tout cela s’inscrivait dans sa vision du monde, où la nation, unie par un destin séculaire, était le facteur décisif ; celui qui croyait que l’humanité était divisée en blocs idéologiques avait, selon lui, laissé sa vision s’estomper au gré des modes du moment.

Les idéologies, selon lui, sont en fait transitoires. Charles de gaulle porte avion brest. Par exemple, selon de Gaulle, le Royaume-Uni et la France sont deux pays fondamentalement en guerre l’un contre l’autre, bien que, de son vivant, les Français et les Britanniques aient combattu côte à côte lors de deux guerres mondiales.

En outre, il voyait une contradiction fondamentale entre la culture anglo-saxonne, d’une part, et la culture française et européenne continentale, d’autre part, ce qui a contribué à son aversion pour l’appartenance de la Grande-Bretagne à la CEE et l’hégémonie américaine par le biais de l’OTAN.

Ce dernier a été particulièrement mal compris dans les milieux de droite européens et américains, pour qui le contrepoids américain face au bloc soviétique était le plus important.

Cependant, dans son propre pays, il a trouvé un large soutien pour son anti-américanisme, dans les milieux de gauche parce qu’ils étaient simplement anti-américains à cause du capitalisme américain, et dans les milieux de droite à cause de la douleur de la perte du pouvoir et du statut national après deux guerres mondiales épuisantes.

La vision géopolitique de Gaulle explique son soutien ouvert au mouvement d’indépendance de la province canadienne francophone du Québec, qui provoque un conflit diplomatique en 1967. Il s’est ensuite rendu au Canada pour le centenaire de l’indépendance du pays.

Lors d’un discours prononcé depuis le balcon de l’hôtel de ville de Montréal, il a crié, sous l’enthousiasme de la foule : « Vive le Québec ! Vive le Québec Libre ! (Vive le Québec libre). Il est donc devenu un invité indésirable qui est parti, pour ne jamais revenir au Canada.

Dans la Communauté économique européenne, il cause régulièrement des difficultés parce qu’il veut limiter l’influence de la Commission européenne et refuse d’accepter la prise de décision à la majorité au Conseil de l’Union européenne, où siègent les ministres des États membres.

Il se sentait plus en sécurité en prenant des décisions par consensus, ce qui est plus difficile à obtenir qu’une majorité simple. Au lieu d’une « Europe des bureaucrates », il préconise une « Europe des patries », dans laquelle les chefs d’État et de gouvernement prennent eux-mêmes les principales décisions. Cela a eu pour effet de bloquer les institutions européennes et de tendre les relations de la France avec ses partenaires européens. De Gaulle l’accepte, car selon lui, les Etats n’ont pas d’amis, mais des intérêts.

Ce conflit a culminé dans la crise dite de la chaise vide, du 30 juin 1965 au 30 janvier 1966. Les cinq autres États membres et la Commission européenne, exprimés avec le plus de force par le président de la Commission Walter Hallstein et le commissaire à l’agriculture Sicco Mansholt, voulaient lier l’achèvement de la politique agricole commune à un rôle accru du Parlement européen.

Le président de Gaulle et le ministre des Affaires étrangères Maurice Couve de Murville s’opposent fermement à ce qu’ils considèrent comme une menace de super-État, et demandent le maintien du droit de veto des États membres au Conseil européen.

La crise s’est formellement terminée avec le compromis du Luxembourg et la démission de Hallstein (Charles de gaulle porte avion cout). Le compromis de Luxembourg a empêché la prise de décision à la majorité au sein du Conseil européen pendant de nombreuses années, réduisant ainsi considérablement le rôle institutionnel de la Commission européenne.

Politique interne

Le gouvernement de De Gaulle, chez lui, est assez autoritaire. Ses partisans – les gaullistes – ont tendance à disposer d’une large majorité au Parlement, grâce notamment à un système de circonscriptions que de Gaulle a conçu pour faire son jeu et créer la stabilité politique qui a cruellement manqué sous la Quatrième République.

De plus, le gouvernement était complètement subordonné au Président. De Gaulle considérait que le fait d’avoir sa propre circonscription sous la forme d’un parti était un mal nécessaire ; en fait, il voulait se placer au-dessus des partis, comme un arbitre désintéressé qui mettait l’intérêt national au premier plan.

Il ne cachait pas son mépris pour les « soi-disant partis » et leurs « soi-disant dirigeants ». Charles de gaulle porte avion localisation. Il accompagne les décisions importantes d’un référendum, dans lequel il soumet le peuple français à un choix : soit la proposition est approuvée, soit il démissionne. Dans tous les cas, il a eu le soutien de la majorité.

De cette manière, il a également obtenu une modification de la constitution, de sorte que le président soit désormais élu directement. Cela a donné au président encore plus d’autorité, car il n’avait plus besoin d’un vote de confiance du parlement.

Lors des élections présidentielles de 1965, De Gaulle peut se succéder à lui-même pour un nouveau mandat de sept ans. Les partis de gauche l’ont accusé de poursuivre une dictature (Charles de gaulle porte avion longueur). Cependant, l’administration de de Gaulle a mené une série de réformes importantes qui ont modernisé la France dans de nombreux domaines, ce qui n’avait pas été possible sous la faible Quatrième République.

Le gouvernement de De Gaulle semblait imprenable jusqu’à ce que, en mai 1968, des manifestations étudiantes massives éclatent, suivies de grèves de masse, dans une atmosphère quasi-révolutionnaire, qui pouvait s’expliquer en partie par le style de gouvernement autoritaire de De Gaulle, mais qui découlait surtout de la « révolution culturelle » menée par les baby-boomers, qui balayait alors une grande partie du monde occidental.

Allez plus loin  Jesus Villamor

Le vieux général semble ne pas avoir de réponse à la crise pendant un certain temps et s’envole même vers les troupes françaises stationnées en Allemagne pour s’assurer le soutien du général Massu. Des élections législatives anticipées sont convoquées, qui montrent qu’il bénéficie toujours d’un soutien massif.

Mais le président, qui a maintenant près de 80 ans, a perdu la face (Charles de gaulle porte avion marseille). En avril 1969, il organise un nouveau référendum sur la révision de la Constitution, la réforme du Sénat et la création de régions, première étape de la décentralisation. Charles de gaulle porte avion ou est il. En même temps, le référendum était à nouveau un vote de confiance. Cette fois, il a subi une défaite de justesse et a fait ce qu’il avait dit qu’il ferait : il a démissionné immédiatement, trois ans avant la fin de son mandat.

M. G.B.J. Hiltermann a fait l’éloge de de Gaulle comme étant un démocrate convaincu. De Gaulle part ensuite avec son épouse pour un voyage d’un mois en Irlande, puis se retire dans sa maison de campagne du village de Colombey-les-Deux-Églises (Haute-Marne). Il a refusé la dotation à laquelle il avait droit en tant qu’ancien président.

Décès

Charles de Gaulle meurt à son domicile de Colombey-les-Deux-Églises d’une rupture d’anévrisme, tout comme son frère Pierre et son père Henri : Charles de gaulle porte avion position. Il avait travaillé ce jour-là et était allé faire deux promenades. À 19 heures, pendant une partie de solitaire, il a poussé un cri de douleur et est tombé contre la table. À 7 h 25, il a été déclaré mort après avoir reçu l’onction des malades par le prêtre.

Il a été enterré dans le cimetière local, non seulement parce qu’il avait refusé des funérailles nationales, mais surtout parce qu’il voulait être enterré auprès de sa fille Anna, décédée en bas âge. Il avait auparavant refusé toutes les décorations et tous les honneurs. Un service commémoratif a été organisé à Paris en sa mémoire, en présence de nombreux chefs d’État, dont la reine Juliana.

Un blason a été accroché en sa mémoire au Riddarholmskyrkan de Stockholm. Charles de gaulle porte avion prix. Le tricolore français avec la croix de Lorraine a été appliqué comme armoiries. Charles de gaulle porte avion toulon. En l’honneur de Charles de Gaulle, une grande croix de Lorraine a été érigée à Colombey-les-Deux-Églises : (Charles de gaulle président). Le fait que son pouvoir politique ne visait pas un gain personnel a été démontré par les modestes moyens financiers qu’il a laissés derrière lui.

L’hebdomadaire d’extrême gauche Hara-Kiri titrait « Bal tragique à Colombey : 1 mort », une référence satirique à l’incendie d’un dancing le même mois qui avait fait 146 victimes. Charles de gaulle taille. Le gouvernement a rapidement interdit le magazine, après quoi les rédacteurs ont fondé un nouveau magazine, Charlie Hebdo, quelques années plus tard.

Héritage

Avec sa grande stature, sa manipulation efficace des médias, son esprit tactique politique « diviser pour régner » et, surtout, sa vision politique, Charles de Gaulle était à plus d’un titre un personnage impressionnant, qui s’est toujours battu pour l’intérêt national, tel qu’il le voyait, et a réussi à en convaincre beaucoup de gens. Son style autoritaire, qu’il n’a jamais laissé dégénérer en dictature, a donc été considéré comme acquis pendant longtemps.

La gauche politique, traditionnellement opposée à de Gaulle, s’est très vite mise à revendiquer sa mémoire, tout à fait conformément à ce que de Gaulle lui-même avait envisagé dans une conversation avec le gaulliste de gauche David Rousset en avril 1968.

Les communistes avaient été ses plus farouches opposants parce qu’ils voulaient s’attribuer la fondation de la résistance française en 1940 (en fait, ils s’étaient initialement abstenus de toute résistance organisée en raison du pacte Molotov-Ribbentrop) ; mais en 1976, le magazine du parti, L’Humanité, a publié un hommage à De Gaulle et à son discours du 18 juin 1940.

Les sociaux-démocrates ont changé d’avis un peu plus tard. François Mitterrand s’est toujours présenté comme anti-Gaulle lors de l’élection présidentielle de 1981, mais à partir du milieu des années 1980, les intellectuels de gauche ont commencé à reconnaître les mérites de de Gaulle, en partie inspirés par leur déception vis-à-vis de Mitterrand.

Son influence est encore très forte en France ; il existe toujours un parti politique qui se nomme gaulliste. Plus important encore, à deux moments cruciaux, lors de l’invasion allemande en 1940 et lors de la décolonisation de l’Algérie en 1962, il a suivi sa propre voie, au prix de risques personnels énormes, et a fini par avoir raison : dans le premier cas, il a sauvé le pays de la capitulation totale, dans le second de la guerre civile.

La Constitution de la Cinquième République est sa création, qui lui a survécu avec des changements marginaux et semble pouvoir durer indéfiniment. Le renforcement du pouvoir exécutif au détriment du parlement a conduit à une augmentation supposée de la stabilité politique, alors que les droits civils classiques sont restés intacts.

De Gaulle n’a pas vécu pour voir son adversaire politique François Mitterrand, en tant que président, également capable de gérer une constitution qu’il a un jour décrite comme un « coup d’État permanent ».

Le nom de De Gaulle est toujours présent dans le plus grand aéroport de France, l’aéroport Charles de Gaulle. La place la plus fréquentée de Paris, la place Charles de Gaulle, porte également son nom. Charles de gaulle terminal 2b. Cette place s’appelait autrefois Place de l’Etoile. L’Arc de Triomphe est situé sur cette place. Charles de gaulle terminal 2e. L’unique porte-avions français, le MN Charles de Gaulle, porte également son nom.

Le 4 avril 2005, de Gaulle est élu par les téléspectateurs comme le plus grand Français de tous les temps. On pourrait dire qu’il a atteint son objectif, car il a déclaré un jour que « le personnage de Charles de Gaulle ne l’intéressait qu’en tant que figure historique ».

Laisser un commentaire