Siebel Ferry

Les ferries Siebel étaient des péniches de débarquement improvisées de la Wehrmacht allemande qui seront utilisées pendant la Seconde Guerre mondiale dans le cadre de l’Unternehmen Seelöwe (Opération Sea Lion).

Nommé d’après Friedrich Siebel, propriétaire de Siebel Flugzeugwerke, qui a eu l’idée d’équiper des pontons et des ponts de fortune avec des plates-formes et des moteurs d’avions afin de créer la capacité de transport nécessaire à l’invasion prévue de l’Angleterre (Unternehmen Seelöwe).

Les ferries avaient deux moteurs et jusqu’à trois moteurs d’avion BMW avec des hélices. Les modèles ultérieurs n’étaient pas équipés de moteurs d’avion. Sur les 400 initialement prévus, environ 200 navires ont été achevés, dont certains différaient considérablement dans leurs tâches et leur équipement.

Outre le véhicule de transport, il existait également des variantes pour l’appui au débarquement et la défense aérienne (ferry de combat). Après l’abandon de la Seelöwe, les Siebelfähren ont été utilisés sur de nombreux théâtres de guerre, comme la mer Noire et la Méditerranée.

Allez plus loin  Focke Wulf Fw 189

Grâce à leur conception modulaire, ils pouvaient être transportés rapidement vers les zones de combat respectives, même par voie terrestre. En particulier lors des opérations en Méditerranée, les ferries ont été utilisés non seulement pour le transport et la pose de mines, mais aussi dans leur rôle original de péniches de débarquement.

Après la Seconde Guerre mondiale, les Siebelfähren conservés ont été utilisés comme transports et ferries dans de nombreux pays. Jusque dans les années 1960, trois Siebelfähren assuraient le service de ferry sur le Rhin près de Bonn et de Nierstein.

Laisser un commentaire